Dans le texte qui suit, l’auteur, Caitlin Johnstone, se réfère aux Américains. Pour une meilleure compréhension de son propos, comme nous avons observé de nos yeux exactement le même phénomène ici en France, et que nous en avons également été témoins de la part de Britanniques et de Canadiens, nous avons substitué les mots « Occident » à « États-Unis » et « Occidental » à « Américain » dans la traduction.

Reste à comprendre ce qui motive ce type de réaction. [Entelekheia]


A tous ceux qui défendent la machine de guerre occidentale en disant « oui, mais ce dictateur est méchant »

Par Caitlin Johnstone
Paru sur Medium.com sous le titre To Everyone Who Defends The US War Machine With That Dictator Is Bad, Too


Que ferions-nous sans les gens bien intentionnés qui se bousculent pour étouffer tout sentiment pacifiste en informant les autres que les leaders pointés du doigt par la machine de guerre occidentale sont vraiment méchants ?

Chaque fois – littéralement à chacune des reprises – où moi ou n’importe quelle autre personne avons publiquement condamné les manipulations répréhensibles du gouvernement américain et de ses alliés en Syrie, en Corée du Nord, en Russie, au Vénézuela, en Iran ou à n’importe quel autre endroit, cela a systématiquement engendré un assaut de militants désireux de souligner que le leader du pays ciblé en question, en fait, n’est pas un boy-scout. La variété spécifique de militant dépend du pays dont il est question (typiquement, les gauchistes sont contre la Russie et la Syrie, les droitards contre la Corée du Nord, le Vénézuela et l’Iran), mais le script suit toujours plus ou moins la même formule idiote :

Personne anti-guerre : L’Occident ne devrait pas faire ce qu’il est en train de faire dans le pays X.

Personne bien intentionnée : Ah, vous pensez donc que le dictateur X est un ange ? Peut-être devriez-vous épouser le dictateur X. [NdT,  Variante : « Peut-être devriez-vous aller vivre dans le pays X. »]

Personne anti-guerre : Cela n’a strictement rien à voir avec le sujet que nous évoquons ici.

Personne bien intentionnée : Hé ! Personne anti-guerre, pendant que vous taillez une pipe au dictateur X, il est en train de faire toutes les choses méchantes que ma télé dit qu’il fait !

Personne anti-guerre : C’est un leurre. Même en mettant de côté le bilan accablant de la machine de guerre occidentale en matière de fausses bannières et de propagande pour s’assurer le soutien des populations à ses agressions militaires, ce qui rend très difficile l’accès à des informations justes, aucun agissement du gouvernement X ne peut justifier les menées maléfiques de la machine de guerre occidentale.

Personne bien intentionnée : Vous savez, il est possible de considérer l’interventionnisme militaire occidental comme mauvais tout en tenant également le dictateur X pour mauvais.

Personne anti-guerre : OK, très bien, parfait, si vous le dites, mais alors que vous prétendez tenir un raisonnement réaliste et pondéré, vous êtes le seul ici à soutenir une intervention militaire des USA dans le pays X.

Personne bien intentionnée : Mais enfin, nous ne pouvons pas rester les bras croisés ! Le dictateur X est malfaisant !

Personne anti-guerre : Il y a plusieurs versions contradictoires sur le pays X, et aucune n’indique que le problème peut être résolu par des bombes ou des sanctions, tout particulièrement de la part d’un gouvernement qui ne peut même pas fournir de l’eau potable de qualité suffisante ou un bon système de santé à sa propre population. (1) La guerre humanitaire est une invention extrêmement récente concoctée au cours des années 90 dans le cadre de la volonté néocon d’entraver toute émergence d’une puissance mondiale rivale. (2) C’est toujours mauvais. Cela n’aide jamais. C’est malfaisant, et cela doit s’arrêter.

Personne bien intentionnée : Ok, mais je ne comprends toujours pas pourquoi vous aimez que des enfants se fassent tuer.

Personne anti-guerre : [Donne un coup de poing à son écran, réveille le chat en sursaut, et désespère d’échapper à tout cela.]

C’est incroyable. Ils arrivent comme s’ils avaient quelque chose d’utile à dire, comme s’ils apportaient une nouvelle information essentielle au débat. Quand je parle des tentatives éhontées de l’Occident pour transformer la Syrie en une version encore plus étendue et chaotique de la Libye, ces gens pensent sincèrement qu’ils se rendent utiles en venant dire « Ouais, mais ce n’est pas comme si Assad était un ange ».

Ils énoncent cela comme si c’était un argument valable, comme si la valeur humaine ou non de Bachar el-Assad avait une incidence quelconque sur l’éthique de l’Occident et l’inexistence de son droit à armer des factions terroristes reconnues dans une tentative délibérée de déstabilisation de la Syrie, ou à inonder les médias de propagande destinée à tromper les populations occidentales sur ce qui se passe dans ce pays.

Ne faites pas cela, s’il vous plaît. C’est mal penser et c’est mal agir. La politique étrangère des USA et de leurs alliés ne sera pas moins malfaisante si vous affirmez que Kim Jong-un n’est pas le Mahatma Gandhi. Nous savons déjà que ce n’est pas lui (il porte un nom entièrement différent), et quand vous interrompez la conversation des adultes avec des faits évidents, personne n’y gagne.

La machine de guerre occidentale ment constamment. La machine de guerre américaine et ses alliés tuent des gens au bénéfice de profiteurs de guerre, d’oligarques et d’idéologues impérialistes. Aucune des affirmations que je viens de poser n’est discutable, et aucune ne peut être remise en question parce que d’autres personnes mauvaises peuvent également faire des choses mauvaises. Si vous voulez argumenter en faveur de l’interventionnisme occidental, faites-le avec des vrais arguments, sans faire de procès d’intention aux activistes anti-guerre avec des accusations de sympathies pour des gouvernements despotiques. Si vous ne voulez pasargumenter en faveur de l’interventionnisme militaire des USA et alliés, alors cessez d’encrasser les rouages du dialogue anti-guerre avec des propos vides de sens. C’est aussi simple que ça. Merci.

Par Caitlin Johnstone

Traduction  Entelekheia

Notes de la traduction :

(1) Les USA n’ont toujours pas de système de santé digne de ce nom, et l’eau potable de bon nombre de leurs villes est contaminée par des métaux lourds ou des produits chimiques. Flint, dans le Michigan, est très loin de représenter le seul cas. https://www.thoughtco.com/chemical-contaminated-tap-water-in-us-1204205

(2) De fait, le concept d’intervention militaire humanitaire a été énoncé pour la première fois par le propagandiste américain Walter Lippmann au cours de la Première Guerre mondiale. Après avoir été réactivé par Bill Clinton dans les années 90 pour sa campagne de démantèlement de la Yougoslavie par les bombardements, il a été régulièrement recyclé pour de nouvelles guerres (Irak, Libye, Syrie, etc).

Source: http://www.entelekheia.fr/a-defendent-machine-de-guerre-occidentale-disant-oui-dictateur-mechant/

Imprimer