syrie - avancee armée

Les rapports de l’ONU à propos d’Alep et de la Syrie en général mentent, comme d’habitude.

En direct d’Alep

Notre correspondant (« ) nous transmet :

Le Président Assad n’est pas en train d’exterminer son peuple. Je suis toujours en vie, et personne ne m’embête [and no one said a word to me]. Si quoi que ce soit de funeste devait m’arriver, ce serait du fait des terroristes et de leur politique d’extermination. J’ai la chance de vivre, parce qu’il y a des soldats syriens qui nous défendent, été et hiver. Les rapports de l’ONU à propos d’Alep et de la Syrie en général mentent, comme d’habitude.

C’est à une nouvelle vague de propagande que nous sommes confrontés en Syrie. Tout se passe beaucoup mieux qu’avant ici. L’Armée Syrienne et ses alliés progressent énormément dans la province d’Alep (la ville-même attend encore son arrivée, pourtant). Je crains quand même que les ‘zombies’ [c’est-à-dire l’EI et ses soutiens – ndlr] de ce monde ne profitent de ces mensonges et de cette propagande pour ‘justifier’ dans le futur des crimes, des guerres, des invasions. Ça a été si souvent le cas, ces précédentes années. À chaque fois que l’Armée syrienne gagne une bataille en défense du pays, ils (les fauteurs de troubles) créent de nouveaux conflits et une nouvelle propagande, tout un stock de mensonges, pour déformer les réalités du terrain et la terminer [la bataille], pour leur propre compte, à leur avantage. Tous les sacrifices des syriens auraient été consentis pour rien. Espérons que les zombies ne s’en tireront pas si facilement cette fois. Les gens veulent que cette continuelle souffrance de chaque jour cesse le plus vite possible.

Je me porte très bien. Je vous suis reconnaissante de vous souvenir de moi, et de faire circuler mes humbles nouvelles.

La propagande qui parle de centaines de milliers de civils piégés dans le siège d’Alep-Est, il faut quand même la regarder à la loupe et l’analyser :

-Est-ce que les chiffres annoncés sont exacts ?

-S’agit-il de civils, ou plutôt de terroristes ? Ou encore, de familles de terroristes ?

-Est-ce que les images [qui sont données de ce « piège »] sont récentes, ou recyclées ? (Ils ont réutilisé d’anciennes images tellement souvent, je ne peux plus croire en leurs allégations.

-Si l’Armée syrienne veut libérer cette partie de la cité ou de la province d’Alep [en chassant les groupes armés qui assiègent 2 millions d’Aleppins, ndlr] et que les ‘civils’ ne veulent pas être enfermés, s’ils veulent partir, qui est-ce qui les en empêche ? La réalité c’est que ni ils partent ni ils laissent l’Armée Syrienne libérer ces secteurs.

Un scénario « bouclier humain » pourrait bien être la réponse à ces arguments [ndlr- à ce qui arrive en réalité], puisqu’ils freinent l’avance de l’Armée syrienne, tout en la blâmant dans les médias dominants.

Un petit fait en passant : il y a quelques jours, deux explosions ont eu lieu tout près de là où j’habite. En fait, la première explosion venait d’un obus lancé au hasard depuis l’un des secteurs terroristes, et qui est tombé sur le toit d’un immeuble. La deuxième, c’était une citerne de fuel de chauffage qui était sur ce toit et qui a pris feu à cause de l’obus. Il n’y a pas eu de blessé. Il y a eu beaucoup de fumée, les pompiers sont arrivés et ont éteint l’incendie. Comme vous voyez, ce n’est pas une info très importante, mais ça montre que ces  »opposants modérés » ne sont ni des modérés ni des opposants. Malgré tout, ils osent infliger des discours idylliques de nobles causes humanitaires pour Alep.

Le président Assad n’est pas en train d’exterminer son peuple. Je suis toujours en vie, et personne ne m’embête [ndt – « no one said a word to me »]. Si quoi que ce soit de funeste devait m’arriver, ce serait du fait des terroristes et de leur politique d’extermination. J’ai la chance de vivre, parce qu’il y a des soldats syriens qui nous défendent, été comme hiver.

Les rapports de l’ONU à propos d’Alep et sur la Syrie en général sont mensongers, comme d’habitude.

Alep, 11 février 2016

(*) Nous avons des échanges régulier avec l’auteur de ce billet. Il est toujours choqué par la manière dont ONG, médias, gouvernements, parlent de son pays. Il réagit également ici au rapport de la commission d’enquête de l’ONU présidée par M. de Mistura. Pour des raisons de sécurité nous ne donnons pas son nom. Il s’agit d’un ingénieur syrien qui après avoir vécu de longues années à l’étranger est revenu chez lui à Alep il y a bientôt une année, pour prendre soin de ses vieux parents malades.

Article original: http://arretsurinfo.ch/aleppo-reaction-to-un-anti-syrian-government-anti-russian-propaganda/

Traduit de l’anglais par Chb, un lecteur d’Arrêt sur Info

Voir aussi : https://www.rt.com/news/332109-russian-jets-isis-warlords/

Source: http://arretsurinfo.ch/alep-reaction-a-la-propagande-de-lonu-contre-le-gouvernement-syrien-et-contre-la-russie/

print