Combattants terroristes en Syrie qualifiés de « rebelles  » par la presse traditionnelle. D.R.


« Autriche: prison à vie pour un rebelle syrien »

AFP| 10 mai 2017

En garde à vue, il avait reconnu avoir tués les soldats en 2013 et 2014 à Homs.

Un Syrien de 27 ans a été condamné mercredi soir par la justice autrichienne à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’exécution de vingt soldats gouvernementaux désarmés alors qu’il combattait dans une unité de l’Armée syrienne libre (ASL).

L’homme avait été arrêté en juin 2016 dans un foyer de réfugiés de Kufstein, au Tyrol, région de l’ouest de l’Autriche, après avoir été dénoncé par un compatriote.

En garde à vue, il avait reconnu avoir « achevé »  vingt soldats gouvernementaux blessés et désarmés à l’issue de combats, des faits qui se sont produits en 2013 et 2014 à Homs et dans sa région, dans le centre de la Syrie.

Il est depuis revenu sur ses aveux et s’est notamment défendu, lors de son procès entamé en février, en affirmant que ses propos avaient été mal traduits.

Le traducteur a cependant témoigné devant la cour qu’il avait fait répéter et relire ses propos au mis en cause.

Le Syrien devait répondre de l’équivalent en droit autrichien d’un crime de guerre.

Selon les médias autrichiens, il s’était vanté devant d’autres réfugiés d’avoir abattu des soldats blessés ou désarmés du président syrien Bachar al-Assad.

AFP | 10 mai 2017 |© 2017 AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.  

Publié le 11 mai par Arret sur Info

print