George Soros

© AP Photo/ Manuel Balce Ceneta

Les investissements directs de George Soros dans Human Rights Watch se sont chiffrés à environ 100 millions de dollars depuis 2010. Ils visent à déstabiliser des régimes, selon des experts.

Le milliardaire George Soros, qui est depuis des années le principal sponsor de Human Rights Watch (HRW), utilise les ONG qu’il finance pour promouvoir ses intérêts économiques, politiques et culturels, estiment des experts américains.

« Toute organisation à but non lucratif qui accepte des contributions volontaires peut être soumise à l’influence de ses sponsors. HRW ne diffère pas des autres organisations à but non lucratif », a indiqué à Sputnik le directeur du Centre de la paix et de la liberté de l’Institut indépendant (Etats-Unis) Ivan Eland.

George Soros
© Fotobank.ru/Getty Images / Dave M. Benett

Le rédacteur du magazine Executive Intelligence Review Jeff Steinberg a pour sa part déclaré que M. Soros s’en tenait toujours au principe de la « Société ouverte » (Open Society est le nom de la fondation du milliardaire) qui a contribué à déstabiliser les systèmes religieux et politiques traditionnels à travers le monde.

« Le soutien de M. Soros en matière de légalisation des drogues est une partie de sa notion folle de « société ouverte », il utilise son large réseau d’ONG pour déstabiliser les régimes qui, selon lui, sont en contradiction avec la « société ouverte » libérale de l’Occident », a déclaré M. Steinberg.

« Toutes ses œuvres de charité, ce sont des révolutions colorées, le renversement de régimes et la culture des drogues », met en garde le politologue.

Selon Sputnik, les investissements directs de George Soros dans Human Rights Watch se sont chiffrés à environ 100 millions de dollars depuis 2010.

Mercredi, l’ONG Human Rights Watch a publié son rapport annuel dans lequel elle déclare que les tendances anti-occidentales en Russie ont atteint leur sommet depuis l’époque de la guerre froide. L’ONG a également critiqué la situation de la liberté d’expression en Russie, ainsi que les lois adoptées dans ce pays qui « l’isolent de plus en plus ».

Human Rights Watch est une organisation non gouvernementale qui s’occupe de monitorage, d’enquêtes et de documentation en matière de violations des droits de l’homme dans plus de 70 pays. Son QG se trouve aux Etats-Unis. Selon les déclarations officielles, l’ONG n’accepte pas de soutien financier de la part de struct

28.01.2016
 

Arrêt sur Info se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article. Les opinions exprimées n'engagent que son auteur. 

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact

Arrêt sur Info est totalement indépendant. S'il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !