alep hopital 3Photo de la maternité Al-Dabbhet qui se trouve dans la partie ouest d’Alep tenue par le gouvernement, bombardée le 3 mai par les obus lancés par les groupes terroristes depuis l’est d’Alep 

Les obus pleuvent sur Alep depuis ce matin 3 mai lancées depuis la partie est de la ville occupée par les groupes terroristes.

Mardi 3 mai 2016 – 13.00

« Aujourd’hui déluge de bombes sur la partie d’Alep ouest, dont une sur le principal hôpital d’obstétrique, Al-Dabbhet. De nombreux tués et blessés ». [Message envoyé par Dr Nabil Antaki, Alep]


Mardi 3 mai 2016 – 12.30

« Une grosse explosion… Les combats n’ont pas cessé… Une centaine d’obus depuis ce matin… Les élèves d’Alep doivent présenter des examens de fin d’année… Ça tire de tout côté…Les sirènes des ambulances sillonnent la ville. Ce n’est pas nouveau mais c’est horrible! »  [Frère Georges Sabe, Alep]


« Trois groupes terroristes – Front Al-Nosra [branche syrienne d’Al-Qaida], Ahrar Al-Cham et Jaïch Al-Islam – ont lancé une grande attaque sur plusieurs fronts d’Alep après des bombardements intenses sur des quartiers résidentiels et un hôpital, faisant des morts et des blessés parmi les civils ». [Agence Sana]


Même l’OSDH s’est vue obligée de rapporter les faits vrais pour une fois

« Des obus tirés par les rebelles contre l’hôpital Al-Dabbit, dans le quartier de la Mohafaza, ont tué trois femmes et fait 17 blessés selon un premier bilan », a indiqué l’agence officielle syrienne SANA. De son côté, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a confirmé ce bombardement sans pouvoir donner de bilan dans l’immédiat. [Le Monde 4 mai]

alep maternité


Les terroristes pilonnent la partie Ouest d’Alep le 3 mai

 

Les vidéos à notre disposition permettent de vérifier qu’il ne s’agit pas d’images de destructions floues, manipulées. Les aleppins, et les étrangers qui comme nous connaissent la ville d’Alep, peuvent en les regardant reconnaitre les rues ou les tirs des groupes terroristes sont tombés et la façade de l’hôpital al-Dabbit détruit. Ce qui n’est pas le cas des images de bombardements et de propagande provenant de sources proches des groupes armés, et que les médias occidentaux reprennent sans vérifier et sans les mettre en confrontation avec la version des faits de la partie légale, comme cela s’est passé le 27 avril.

Voir également: L’information mensongère continue

Source: http://arretsurinfo.ch/deluge-de-bombes-sur-alep-lhopital-dobstetrique-a-ete-detruit-de-nombreuses-victimes/

print