Depuis le 29 janvier les Ukrainiens ont repris leurs bombardements massifs sur le secteur de Donetsk, de façon méthodique et exponentielle, tandis que leurs unités d’assaut reprennent des actions offensives à Yasinovataya, à la sortie Nord-Est de la ville, mais aussi au Nord vers Debalsevo et au Sud vers Kominternovo (voir les articles précédents).

Ce soir peu après 21h45, l’artillerie lourde de Kiev a tiré sur le quartier résidentiel près de la gare ferroviaire de Donetsk une demi douzaine d’obus de 152mm.

Au moment des arrivées: sifflements, explosions et bris de verre se sont enchaînés pendant environ 1 minute, suivis d’un silence presque palpable et rapidement interrompu par des claquement de portes et des hurlements…

Dehors, des petits groupes de personnes se rassemblaient, restant à proximité des entrées d’immeubles en montrant du bras la direction des impacts d’où une fumée venait se fondre dans le ciel noir et couvert.

Sur le sol gelé les débris de verres sont dispersés partout, rendant la marche encore plus difficile, tandis qu’à l’horizon les canonnades continuent, grondements menaçant que tous nous écoutons attentivement.

J’avance vers la zone des arrivées, à 200 mètres à peine, entre deux immeubles les premières lueurs d’incendie nous accueillent, tandis qu’au bout de la rue un camion de pompiers aux gyrophares silencieux arrive déjà. C’est une petite maison qui est entièrement détruite.

Je fixe avec téléphone portable quelques images que ma mémoire ne pourra effacer…

Plus loin un garage aux odeurs d’essence volatiles qui a été pulvérisé, ici c’est un magasin criblé d’impact devant un parking heureusement vide troué par un cratère, là une palissade du marché couvert éventrée d’où s’échappent les flammes de deux ou trois magasins détruits.

Je continue un moment vers le Nord, dans un silence à peine interrompu par le passage de très rares voitures roulant à vive allure. je m’arrête pour écouter la nuit et cette guerre qui n’en finit pas d’enfler ses grognements et ses crachats d’acier…. Au loin, d’autres quartiers résonnent sous de nouveaux impacts.

Je discute avec les soldats en faction devant la gare, je lis une tension dans leurs regards épiant les mouvements du sol et les grondements du ciel…

Retour vers mon quartier martyrisé…

La fumée âcre des flammes étouffées par les lances à eau a envahi les rues et les parcs autour des immeubles. Ici et là les lueurs des cigarettes marquent de petits groupes de personnes immobiles. Ce soir même les chiens sont silencieux…

Tandis que des mains s’affairent déjà aux orbites béantes des fenêtres pour barrer avec des cartons et des couvertures l’accès au froid intense qui règne et danse avec le silence dans les ruelles de Kievskyi, je rejoins mon immeuble qui a échappé ce soir aux feux de l’enfer…

Arrivée chez moi, le sommeil a disparu et je vais aux nouvelles qui tombent en cascade sur les différentes messageries et réseaux…

De fait c’est plusieurs quartiers qui ont été visés ce soir par les soudards de Kiev

Plusieurs informations avaient circulé hier rapportant qu’Oleksandr Turtchinov, le chef du Conseil de Sécurité et de Défense national de l’Ukraine, lors d’une inspection sur le front d’Avdeevka aurait donné l’ordre à son Etat Major de bombarder les quartiers résidentiels de Donetsk et de lancer une grande offensive. J’attendais confirmation de cette information pour la publier…. elle est tombé du ciel ce soir ! et justifie pleinement le surnom de « pasteur sanguinaire » donné à celui qui lança cette « Opération spéciale antiterroriste » contre le Donbass en avril 2014.

22h50 : Énorme explosion dans l’Est de Donetsk !

Vu l’importance de la déflagration beaucoup pensent à une arrivée d’un missile Tochka U (500 kg de charge)…

Sur le Rond Point « Motel », un bâtiment qui abritait le magasin « Camouflage » a été entièrement pulvérisé par le bombardement

Le bilan des bombardements au milieu de la nuit est déjà de plusieurs morts et de dizaines de blessés, et ce n’est malheureusement qu’un début car les bombardements continuent avec la même intensité ! Pour le tir dirigé sur l’Est de Donetsk au rond point dit « le Motel », le bilan provisoire est de 2 tués et 13 blessés.

Résultats du bombardement sur le quartier Est de Donetsk.

Un peu après minuit une nouvelle salve de 152mm frappe le quartier de Kyievskyi et dans tout l’horizon du Nord au Sud Ouest les tirs de l’artillerie lourde ukrainienne se font entendre.

En attendant de faire le tri de toutes les infos et bilans de cette terrible soirée, je tiens ici à saluer le courage héroïque des services d’urgence de la ville de Donetsk, que j’ai vu à l’oeuvre ce soir, se porter au secours de la population en quelques minutes et sous des bombardements qui continuaient à pleuvoir sur les quartiers.Ces pompiers, policiers, ambulanciers, sans oublier les bénévoles qui spontanément leur prêtent main forte quand c’est nécessaire sont eux aussi des héros anonymes qui méritent la plus belle médaille de notre coeur !

Il est 02h00 du matin, la canonnade à l’extérieur n’a pas baissé d’un cran, cocktail infernal de coups secs des départ des tirs mélangés aux déflagrations des impacts, le tout sur fond de grondements saccadés des « Grads »… avec un zest de sifflements annonçant des arrivées toutes proches.

Alors que beaucoup de personnes imaginaient qu’avec l’arrivée de Trump la guerre dans le Donbass se terminerait rapidement, celle ci au contraire, a été réveillée brutalement dans une fuite en avant de la ploutocratie mondialiste qui veut utiliser (et sacrifier) l’Ukraine dans une guerre avec la Russie qui mettra sous perfusion un Nouvel Ordre Mondial exsangue…

Pendant des années on a dénoncé le « pouvoir profond » qui est dans les mains d’une ploutocratie mondialiste et apatride pour laquelle les pays ne sont que des hôtels où se nourrissent et dorment leurs intérêts.

Gramsci expliquait que dans notre monde moderne « Il faut allier le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté » et ce soir je pense plus que jamais que Trump sera dans les prochains mois soit destitué comme Nixon, soit un homme de paille comme Reagan, soit un complice comme Clinton, Bush, Obama… soit un homme mort conmme Kennedy ! Le seul espoir désormais pour sauver l’Europe d’une disparition pure et simple est du côté de la Russie qui est devenue le dernier sanctuaire de notre civilisation…

Si les bombardements génocidaires continuent dans les prochains jours, il est probable que la Russie intervienne fermement au niveau diplomatique tandis que du côté de Rostov et Sébastopol, les moteurs des chasseurs bombardiers et des chars d’assaut commencent à chauffer !

Erwan Castel,

Source : http://alawata-rebellion.blogspot.ch/2017/02/flash-donetsk-sous-le-feu-de-kiev.html


La situation dans la République Populaire de Donetsk continue de se détériorer

le 5 février 2017

“Aujourd’hui à 13h35, la partie ukrainienne a, une fois encore, gravement violé le cessez le feu et commis un acte criminel odieux par des tirs de snipers sur des soldats de la République de Donetsk chargé d’assurer la sécurité des équipes de maintenance qui réparaient les lignes électriques à côté de la “DFS” (la station d’épuration d’eau potable située entre Yasinovataya et Avdeevka).

A la suite de ces tirs, 1 soldat de la DNR a été tué, les travaux interrompus et les équipes d’entretien évacuées.

Ce fait révèle la véritable nature du pouvoir ukrainien, qui n’est tout simplement pas en mesure de tenir ses engagements

A l’heure actuelle, les forces criminelles ukrainiennes ont à nouveau utilisé l’artillerie lourde sur des zones résidentielles de Donetsk, en tirant une cinquante d’obus d’armes prohibées par les accords de Minsk, malgré le plein respect du cessez le feu observé de notre côté.”

Il n’y a plus de raison de croire les autorités ukrainiennes et les mots qui résonnent depuis Kiev ne sont que tromperies et mensonges.

Après la discussion téléphonique entre Porochenko et Trump, l’Ukraine, probablement,verra dans un avenir proche, être résiliée l’aide financière et le soutien militaire pour la poursuite de ‘l’opération anti-terroriste” sur la terre du Donbass. A cet égard, le Président ukrainien est tombé en pleine dépression et, en désespoir de cause, est prêt à s’engager dans des actes inconsidérés, pour déclencher à grande échelle une guerre sanglante à l’Est de l’Europe et bilatérale. Tout cela pour tenter ensuite de blâmer des crimes commis les Républiques du Donbass et la Fédération de Russie, et soutirer à l’Occident de nouveaux fonds pour développer un projet bâti avec le sang du peuple ukrainien.

Le commandement militaire et politique ukrainien a non seulement refusé d’appliquer la résolution de Minsk 2 sur le retrait des armes lourdes de la ligne de front, mais au contraire a engagé la poursuite du regroupement de ses forces.

Nos services de renseignement ont confirmé l’activité ennemie, en particulier, la concentration sur la ligne de contact de forces et de ressources ennemies pour créer une force de frappe.

Sur le secteur minier de Avdeevka sont arrivés de Kramatorsk 2 ensembles de tir de missiles tactiques “Tochka U”, et à le gare de Novobahmutovke ont été déchargés 6 autres missiles et le matériel pour effectuer les opérations.

Sur le secteur de la 72ème brigade sont arrivées 2 unités de nationalistes, dirigées par l’ancien commandant du mouvement “Prayvi Sector” Dmitry Yarosh.

Dans le secteur de Volnovakha déploiement d’unités de la garde Nationale ukrainienne.

Pendant la nuit, en essayant de cacher leurs déplacements, l’unité antichars de la 57ème brigade ukrainienne est venue renforcer des brigades mécanisées ukrainiennes dans les secteurs de Donetsk et Mariupol.

En outre, il a été confirmé le déplacement de le 92ème Brigade ukrainienne au complet, de la région de Kharkiv, jusqu’à la zone de l’ “opération anti-terroriste” de Porochenko contre les civils du Donbass.

Dans le district d’Urzuf, de la ville de Mariupol, sont arrivés trois bataillons de nationalistes du régiment “Azov”.

Ces données nous permettent de conclure à une préparation ukrainienne ordonnée par le commandement politique d’une armée criminelle d’opérations de combat offensifs à travers la ligne de contact et de sabotage dans les installations d’infrastructure civile, imitant les nazis en 1941.

De notre côté, nos troupes sont prêtes à donner une rebuffade à l’ennemi et de briser les forces terroristes de Kiev dans leur élan, comme par le passé.

Nous appelons les forces militaires ukrainiennes à décider dans un avenir proche, alors que l’heure “H” approche, du sort quelles veulent vivre : soit aller à une mort certaine à cause de la cupidité d’oligarque-alcoolique ou rejoindre le mouvement de libération de l’Ukraine, des traîtres, qui ont endetté le pays depuis 2 ans et demi et l’ont vendu à leurs partenaires d’affaires ; ou maintenant, prendre les armes et agir contre leurs commandants qui les obligent d’aller abattre et assassiner des civils du Donbass. Vous êtes en mesure d’arrêter l’effusion de sang entre les peuples frères, une fois unis aux habitants du pays.

Choisissez cette voie et nous vaincrons les fascistes !

Le discours de Porochenko sur la présence des troupes russes dans le Donbass est simplement une tentative pour justifier votre décès auprès de votre famille et vos amis. Mais la guerre est finie ! Et tout sera clair que pendant 2 ans ce monstre inhumain vous a poussé à faire la guerre contre votre propre peuple. Pour cela, il ne sera jamais pardonné ! A partir de maintenant c’est de votre choix que dépend de l’avenir radieux de l’Ukraine ! Croyez-nous, cela arrivera seulement après que tout ce système cupide et pourri soit renversé et chassé de notre terre !”

Edouard Bassourine, Commandant en second de l’armée de la DNR | 5 février 2017

Traduit du russe par Erwan Castel


Alerte maximale à Donetsk ! Risque d’une offensive ukrainienne imminent

Ce cessez le feu de l’artillerie lourde de Kiev est intervenue quelques heures après les bombardements intenses de la nuit du 2 février, après qu’une énième demande de trêve et de retrait des armes lourdes (calibre supérieur à 100mm) ait été formulée par les représentants du groupe de contact de Minsk 2.

Mais aujourd’hui, dans les rues de Donetsk, plus personne n’y croit vraiment à ces promesses de paix signées par Kiev que pour être mieux bafouées par son armée, et les informations qui commencent à parvenir du front confirment malheureusement que les forces ukrainiennes semblent vouloir poursuivre l”escalade meurtrière dans une dynamique folle et suicidaire qui risque même d’échapper à tout contrôle si les unités se retrouvent jetées dans des mêlées acharnées.

Le délai demandé pour le retrait des armes lourdes de la ligne de front prend fin ce soir, 5 février à 00h00, et les ukrainiens non seulement n’ont rien fait mais ont même acheminé de nouvelles forces dans le secteur d’Avdeevka, présumant d’une nouvelle et prochaine offensive dans le secteur.

Les prochaines heures risquent d’être décisives pour le Donbass, surtout si Kiev décide à nouveau d’ouvrir les portes de l’enfer, et ce soir, les forces armées de la République de Donetsk sont en alerte maximale !

A l’heure où je finis ces lignes, de nouveaux claquements sourds à l’horizon Nord de Donetsk, grondements d’une guerre rampante enivrée par la folie d’un pouvoir meurtrier et suicidaire.

Par Svetlana Kissileva | 6 février 2017

Source: http://novorossia.today/alerte-maximale-a-donetsk/

print