clinton3

Citant une source de sécurité israélienne, le 23-07-2012 Sidney Blumenthal a écrit :

« Si le régime d’Assad est renversé, l’Iran perdrait son seul allié au Moyen-Orient et serait isolé. En même temps, la chute de la Maison Assad pourrait bien enflammer une guerre sectaire entre les Chi’ites et les Sunnites majoritaires dans la région attirant l’Iran, situation qui, selon les dirigeants israéliens ne serait pas une mauvaise chose pour Israël et ses alliés Occidentaux. »

(https://wikileaks.org/clinton-emails/emailid/12171)

En 1982, Oded Yinon, un journaliste israélien, autrefois attaché au Ministère des Affaires Étrangères israélien, a publié un document intitulé :‘A Strategy for Israel in the Nineteen Eighties’  (‘une stratégie pour Israël dans les années 80-90‘). Ce plan stratégique qui a été nommé plus tard ‘le Plan Yinon‘, suggère que pour maintenir sa supériorité régionale, Israël doit réduire les états arabes voisins en des unités sectaires plus petites engagées dans des guerres tribales ininterrompues. Le « Plan Yinon » précisait que l’entre-déchirement des Arabes et Musulmans constituait une police d’assurances pour Israël.

La plupart des commentateurs sur les affaires étrangères du Moyen-Orient et étatsuniennes se rendent maintenant compte que le chaos au Moyen-Orient a beaucoup à voir avec Israël et ses groupes de pression sionistes dans le monde entier. Cependant, grâce aux archives des courriels nouvellement publiés de Clinton nous pouvons avoir un document qui fournit la confirmation que le Plan Yinon était, de facto, une stratégie israélienne pour créer le chaos sectaire au Moyen-Orient.

Selon les archives Wikileaks de l’ancien Secrétaire d’État US, Hillary Clinton, il apparaît qu’en 2012 les services secrets israéliens ont considéré qu’une guerre potentielle entre Sunnites et Chi’ites en Syrie constituerait un développement favorable pour l’État juif et l’Occident.

Dans un courrier électronique envoyé par Sidney Blumenthal à Hillary Clinton, une source israélienne est citée suggérant que l’Iran perdrait « son seul allié » au Moyen-Orient si le régime du Président syrien Bachar Assad s’effondrait. Un tel développement pour les dirigeants israéliens « ne serait pas une mauvaise chose pour Israël et ses alliés Occidentaux » a écrit Blumenthal.

Il est crucial d’indiquer que dans son courrier électronique à Clinton, Blumenthal évoque aussi une vision alternative plus raisonnable et beaucoup moins enthousiaste quant à l’escalade en Syrie.

« Des responsables de la sécurité israélienne croient que le Premier Ministre Benjamin Netanyahu est convaincu que ces développements (amplifiant la guerre civile arabe) laisseraient [les Israéliens] vulnérables, avec uniquement des ennemis à leurs frontières.« 

Ce courrier électronique nous permet d’accéder à un vif débat politique israélien qui s’est déroulé en arrière-plan  en 2012. L’État juif a dû décider s’il fallait détruire le peuple syrien juste pour affaiblir l’Iran ou détruire l’Iran pour le plaisir de la destruction de l’Iran. L’histoire suggère qu’une décision a été prise pour détruire les Syriens d’abord. Et le résultat est décevant pour Israël – l’Iran est maintenant plus fort que jamais.

De manière choquante, à la fin 2015, après trois ans de guerre syrienne désastreuse avec des centaines de milliers de morts et des millions de personnes déplacées, Clinton, comme il le semble, était toujours accrochée avec l’idée que l’on devait défendre les intérêts israéliens contre l’Iran sur le dos du peuple syrien. Dans un courrier électronique que la candidate démocrate aux présidentielles étatsuniennes, Hillary Clinton, a envoyé vers un compte inconnu le 30/11/2015, elle précise :

« La meilleure façon d’aider Israël à lutter contre la capacité nucléaire croissante de l’Iran est d’aider le peuple de la Syrie à renverser le régime de Bachar Assad. »

Israël n’est pas le seul à devoir être mis en accusation pour cette shoah syrienne ; Hillary Clinton porte une part de responsabilité. Je suggère que Mme Clinton envisage d’inviter au moins quelques réfugiés syriens à s’installer dans la maison résidentielle des Clinton. Un tel mouvement prouverait qu’elle peut être empathique, miséricordieuse et avec bon espoir pleine de regrets.

Gilad Atzmon | 19 mars 2016

Article original : Hillary Clinton And The Syrian Shoah

Traduction ResitanZ

doc WikiL

Lire également:

Clinton: Destroy Syria for Israel
http://newobserveronline.com/clinton-destroy-syria-israel/

Saban: Hillary Clinton is ideal candidate for Israel:.
http://www.jpost.com/Israel-News/Politics-And-Diplomacy/Saban-Hillary-is-ideal-candidate-for-Israel-403172

Source: https://resistanzblog.wordpress.com/2016/03/20/hillary-clinton-et-la-shoah-syrienne-gilad-atzmon/

print