Paulo Pinheiro et Carla Del Ponte, de la Commission d’enquête sur la Syrie, lors de la conférence de presse le 8 février 2016.Image: AP/Salvatore Di Nolfi

Un témoignage à charge contre les « rebelles » qui agressent l’Etat syrien.

Ce que rapporte inlassablement le Dr Nabil Antaki au sujet de l’occupation d’Alep-Est depuis 2012 par les groupes terroristes, ne concorde en rien avec ce qu’ont rapporté l’OSDH, l’AFP, les responsables de MSF, la rédaction de la RTS, les journalistes occidentaux, l’envoyé spécial pour la Syrie Staffan de Mistura et son conseiller spécial Jan Egeland, Paulo Pinheiro et Carla Del Ponte en charge de la Commission d’enquête sur la Syrie – pour ne citer que les plus impliqués dans les accusations incriminant Damas. Tous des menteurs ? A chacun de se faire sa propre opinion. [ASI]

Ajoutée le 28 déc. 2016

La situation actuelle, à Alep et dans le reste de la Syrie, éclairée par Nabil Antaki, médecin habitant d’Alep.

Source: www.kairospresse.be

print