Par Gilad Atzmon | 2 décembre 2017 

Le The NY Times nous apprend ce soir que « M. Flynn a également admis avoir menti au FBI à propos de sa demande d’intercession adressée à la Russie et à plusieurs autres pays, en vue de contrecarrer une décision de politique étrangère de l’Administration Obama. Cette décision autorisait le Conseil de Sécurité des Nations Unies à adopter une résolution condamnant Israël et sa politique d’installation de colonies sur le territoire palestinien. La Russie a malgré tout refusé de différer la résolution ou d’y opposer son véto, et le Conseil de Sécurité l’a adoptée en dépit des pressions exercées par Israêl et des objections soulevées par l’équipe de transition de Trump.

Plusieurs commentateurs ont soulevé la question de savoir si ces pressions exercées par  M. Flynn et l’équipe de transition de Trump, avant l’investiture de ce dernier,  sur des gouvernements étrangers, en vue de  contrecarrer la politique officielle des Etats-Unis de l’Administration Obama étaient une violation du Logan Act. Cette loi qui date de 1799 interdit aux simples citoyens d’interférer dans les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et les gouvernements d’autres pays. Mais au vu des problèmes constitutionnels que son application a posés, elle est souvent restée lettre morte. Et tout en restant inscrite dans les textes, elle est devenue caduque.

La presse israélienne The Israeli press reconnaît également l’implication d’Israël et met ouvertement en cause Jared Kushner.

« Il y est fait état d’une collaboration entre ce dernier et Flynn en décembre dernier, en vue d’inciter la Russie, et d’autre pays membres du Conseil de Sécurité à faire opposition à la politique de l’Administration Obama en annulant/reportant le vote sur la condamnation d’Israël… Le procureur spécial Mueller a établi que le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou avait demandé à l’équipe de transition de Trump de convaincre d’autres pays à soutenir Israël au Conseil de Sécurité, et que Flynn et Kushner avaient joué un rôle décisif dans cette tentative. Selon le New York Times, Mueller a obtenu des documents qui indiquent clairement que Flynn a dit qu’il ferait en sorte d’empêcher ce vote. »

Pour moi, la morale de cette histoire est limpide: qui se couche avec Kushner s’expose à se réveiller avec  Flynn !

Par Gilad Atzmon | 2 décembre 2017 | Gilad.co.uk

Traduit de l’anglais par Sylvie Jolivet pour Arrêt sur info

URL de cet article: http://arretsurinfo.ch/israel-est-au-centre-de-laffaire-flynn-kushner/

Imprimer