trump-donald

Oui, je vous envie, citoyens américains. Pas pour votre puissance militaire, ou votre monnaie si éminente, non. Je suis jaloux de la chance que vous avez de pouvoir faire exploser la tutelle des Maîtres du Discours, le 8 novembre qui vient. Les Maîtres ont beau contrôler l’intégralité des médias dans le monde entier, décider ce que les gens ont le droit de penser et de dire depuis le Canada jusqu’à Hong Kong, à vous seuls, citoyens américains,  vous pouvez les terrasser. C’est une occasion unique, qu’il ne faut pas laisser passer.

Les Maîtres du Discours, on peut en venir à bout. Ils ne sont pas plus solides qu’aucun autre despote du passé. Trump a une grande qualité qui fait de lui l’homme de la situation : il est imperméable aux quolibets et aux diffamations. Il s’est fait traiter de tout : antisémite, raciste, haïsseur de femmes, tout ce que vous voudrez. Et il surnage. Les gens de cette trempe sont très rares.

Nous savons qu’il est contre les Maîtres, par le fait que chaque journal est contre lui. Je n’ai jamais vu un tel hallali, sauf une fois, en Russie, en 1996. C’était quand le président Eltsine, un vieil ivrogne qui avait précipité l’effondrement de la Russie, devait se présenter pour un second mandat. Sa popularité était voisine de zéro. Deux pour cent des Russes avaient l’intention de voter pour lui. Alors les oligarques ont donné libre cours à leur machine de propagande. Le concurrent d’Eltsine, Guennadi Ziouganov, un post-communiste modéré qui allait à la messe, avait été présenté comme le nouvel Hitler du moment. Tous les médias russes de l’époque appartenaient aux oligarques, et tous participèrent à la curée. Ziouganov capitula.

Peut-être bien qu’il avait gagné les élections, mais il a congratulé Eltsine pour sa victoire. On peut dire qu’il était sous la menace d’un assassinat. D’autres disent qu’il avait été acheté. Je n’exclus aucune des deux explications, mais ce qui est sûr, c’est que la puissance des médias unanimes peut réduire en purée un homme timide.

Au temps du Temple juif [Israël Shamir est un juif israélien, ndlr], il existait le magrepha, un instrument à vent capable de produire des sons variés et effrayants. Les spécialistes ne sont pas d’accord sur ce que c’était exactement. Dès qu’on l’entendait, on était terrifié. Les médias de nos jours sont le nouveau magrepha. Quand il donne, avec toute sa soufflerie à l’unisson, c’est un rugissement assourdissant.

Oui, le déchaînement des médias contre Trump a été excessivement déloyal, et pourtant il a survécu. Et le plus important : vous aussi avez survécu. Peu importe ce que disent les sondages ; ils disent ce que les journaux leur disent de dire. Les gens répondent même aux enquêtes selon les pronostics des médias : ils n’osent pas dire qu’ils vont voter pour un homme capable de… Mais au moment de voter dans l’urne, ils font ce dont ils savent qu’ils ont besoin. Ils ne votent pas pour les transgenres, pas pour les courtiers musulmans, ni pour les mères célibataires : juste pour eux.

Vous avez de très bonnes chances de gagner, et d’en finir avec la sorcière et sa claque. Nous avons vu le peuple britannique voter pour le Brexit, alors que tous les médias disaient que ce projet n’avait aucune chance de gagner. Mais le Brexit nous a aussi appris que rien n’est gagné tant que l’on n’a pas tout gagné. Les Maîtres du Discours vont essayer toutes les manigances pour rafler la mise, et seule leur trouille d’un soulèvement armé les forcera à la fin à reconnaître leur défaite inévitable.

Nous savons qu’en 2015, lorsque Benjamin Netanyahou, le premier ministre israélien, craignait de perdre les élections, il a révélé [1] que les services secrets US ont certains outils informatiques sophistiqués qui leur permettent de falsifier les élections. Or malgré ce software magique, malgré le courroux d’Obama il avait gagné ces élections.

Car même en Israël, l’enfant chéri des Maîtres, les Maîtres sont détestés. Le New York Times passe son temps à dire du bien d’Israël, mais les Israéliens ne l’aiment pas, rien à faire. Personne ne les aime, personne n’aime les vieilles tantes qui prétendent nous dire ce que nous avons le droit de dire ou pas. Par conséquent, si Netanyahou a pu gagner, Trump peut gagner doublement !

Après le premier débat entre Trump et Clinton, les gens ont dit : elle a gagné, mais nous allons voter pour lui. C’est là un signe très encourageant. Bien sûr, chaque femme digne de ce nom a les arguments pour l’emporter, dans un débat avec son mari ou son gendre, sans parler d’un prétendant. C’est ainsi que nous sommes faits. Mais l’histoire des sirènes de l’Odyssée renforce la croyance que si vous écoutez une femme, elle vous ensorcellera. Les sirènes avaient dévoré tous crus les marins envoûtés; nos dames de céans ne vont pas jusque-là, mais elles peuvent nous en faire voir de toutes les couleurs.

Trump a bien l’air d’être quasiment pur de cœur et d’actes, dans la mesure où les médias n’ont rien trouvé pour l’incriminer, si ce n’est qu’il se flatte de s’y connaître avec les  femmes. Je ne vais pas rappeler toutes les accusations parfaitement fondées qui pèsent sur Hillary. Vous pouvez retrouver tout cela à la source, dans les courriels révélés par Julian Assange et sa magnifique équipe autour de Wikileaks [2]. Les médias se sont bien gardés d’en parler, mais le secret ne pourra pas être maintenu éternellement.

Il y a beaucoup de questions pratiques que Donald Trump sera capable de régler. Il peut ramener les industries dans le pays, il peut ramener les GI américains dans leurs foyers, depuis les quatre coins du monde, il peut améliorer le sort des travailleurs. Et en tout cas, il nous libérera du joug insupportable des Maîtres. Même si ce n’était que pour cela, allez-y, allez voter, pour vous-même et pour les millions d’entre nous qui ne pouvons pas le faire.

Israël Shamir | Novembre 3, 2016

Article original : The Unz Review.

[1]  « La Maison Blanche essaie de me déboulonner », 17 mars 2015  http://www.haaretz.com/israel-news/1.750608

[2] Wikileaks Actu francophone https://wikileaksactu.wordpress.com/

Image: DR.

Traduction/Source: http://plumenclume.org/blog/178-je-vous-envie-par-israel-adam-shamir

Imprimer