Maïdan – Un officier de police attaqué par les manifestants le 18 février 2014


Par Bruno Adrie | 17 NOVEMBRE 2017

Le documentaire “Ucraina, le verità nascoste” diffusé par la chaîne italienne Canale 5 nous apprend ce que nous avions déjà compris, à savoir que la fusillade de la place Maïdan (20 février 2014) qui avait fait des victimes tant du côté des forces de l’ordre que des manifestants, était un coup monté.

Trois Géorgiens ont en effet avoué avoir été recrutés par Mamuka Mamoulachvili, conseiller militaire de l’ex-président mafieux Saakachvili, en même temps que d’autres volontaires géorgiens et lituaniens, afin de semer le chaos sur la place Maïdan, ceci dans le but de faire porter le chapeau au président légalement élu Ianoukovitch, qui avait refusé de signer un accord de partenariat avec l’Union européenne, et l’obliger à abandonner le pouvoir.

Les armes qui ont servi au massacre étaient entrées le 18 février (2014) et avaient été distribuées à plusieurs groupes de tireurs lithuaniens et géorgiens par Mamuka Mamoulachvili et d’autres leaders de l’opposition ukrainienne. Ces armes étaient des pistolets Makarov, des mitraillettes AKM et des carabines E.

L’ordre de tirer dans le tas a été donné par Mamuka Mamoulachvili qui a affirmé alors devant les tireurs que l’important n’était pas de savoir sur qui ils allaient tirer mais qu’il fallait empêcher la mise en place d’élections anticipées. Le tireur géorgiens Alexander Revazichvili , entouré de ses deux compagnons de même nationalité, affirme : “Sur le moment, je n’ai pas réalisé, ensuite j’ai compris. Nous avons été utilisés et piégés”.

Où l’on trouve la confirmation du fait que Les Etats-Unis et l’Europe soutiennent les processus électoraux dits démocratiques quand ça les arrange.

Où l’on trouve la confirmation que les médias à la botte nous informent avec objectivité.

Où l’on trouve la confirmation que nous sommes dirigés par des cyniques et des menteurs de haute volée.

Banalité du Mal.

Par Bruno Adrie | 17 NOVEMBRE 2017

Source: Page Facebook BRUNO ADRIE


Voir le document vidéo traduit en italien

Imprimer