© Sergueï Piatakov Source: Sputnik


Le multiculturalisme n’a aucun avenir en Europe parce qu’il crée un dangereux mélange de populations coupées de leurs traditions ancestrales, nous prévient la plus haute autorité de l’Église orthodoxe russe.

Le patriarche Cyrille de Moscou a déclaré qu’il semble que le politiquement correct, caché derrière le prétexte de l’intégration, a muté en une force dont l’objectif est de limiter la liberté des Chrétiens de vivre leur foi.

Dans une entrevue accordée à Russia Today, le chef spirituel orthodoxe a déclaré :

« Le multiculturalisme n’a aucun avenir, parce qu’il implique le mélange de différentes cultures, des cultures et des religions mélangées et violemment secouées pour créer une sorte de cocktail.

C’est impossible à cause de traditions ancestrales ancrées très profondément. Si le multiculturalisme implique un affaiblissement du rapport qu’ont les peuples avec leur religion et leurs traditions, cela fait automatiquement de ces peuples des victimes de discrimination, et les contraint à se replier dans une position défensive ; cette approche contient donc les graines de la discorde, et je parle de la division la plus fondamentale qui soit, celle qui pousse des frères à se combattre mutuellement. »

Le chef spirituel russe, âgé de 70 ans, a également évoqué la question des appels de différents hommes politiques envers les populations européennes à ne pas offenser les musulmans. Selon lui, ces soi-disant « appels au calme » ne font qu’attiser involontairement la possibilité de conflits culturels, en jetant les uns contre les autres des citoyens aux origines très diverses.

Le patriarche de Moscou a déclaré que les musulmans avec lesquels l’Église orthodoxe de Russie s’est entretenue n’avaient émis aucune réserve sur le fait que les chrétiens célèbrent leurs fêtes religieuses, par exemple Noël. Il a déclaré :

« Il semble que le politiquement correct soit fait pour museler la liberté des Chrétiens à vivre pleinement leur foi.

Par exemple, pourquoi devrait-on utiliser [en anglais, NdT] le barbarisme « X-mas » au lieu du traditionnel « Christmas » ? La réponse qu’on nous donne habituellement est que nous ne devrions pas heurter la sensibilité des non-Chrétiens.

Lorsque nous avons demandé aux musulmans s’ils se sentaient offensés par l’usage du mot « Christmas », ils ont répondu par la négative. Nous leur avons demandé s’ils se sentaient offensés par la présence d’arbres de Noël dans les rues, et ils ont également répondu par la négative. »

Ainsi, si ce ne sont pas les musulmans qui se sentent offensés, alors de qui heurterait-on la sensibilité ? Probablement de personne.

De plus, le politiquement correct que promeuvent les politiciens occidentaux est une discrimination envers les Chrétiens, a ajouté le Patriarche Cyrille de Moscou.Et de poursuivre:

« Si l’Europe se coupe de ses racines, cela pose la question de savoir si cela est motivé par le politiquement correct, ou par quelque chose d’autre.

C’est pourquoi nous sommes sur nos gardes lorsque, cachés sous le politiquement correct et les libertés et droits universels, nous décelons des signes de discrimination contre les gens qui veulent vivre au quotidien leurs convictions chrétiennes. »

Relevant le fait que la Russie pouvait servir de modèle à suivre pour le reste du monde, le patriarche Cyrille de Moscou a ajouté :

« La Russie est un pays multi-ethnique dans lequel le multiculturalisme n’a jamais fait l’objet d’une quelconque promotion.

Une telle approche, qui permet aux gens d’exprimer librement leur identité ethnique et religieuse, a récemment pris de l’ampleur dans la Russie moderne.
Il ne s’agit pas d’un mélange ou d’un cocktail, nous affirmons au contraire que chacun doit rester fidèle à son identité. Mais vivant tous dans le même pays, chacun se doit d’obéir à la Loi et d’être respectueux de son prochain. »

Le chef spirituel a également qualifié Donald Trump de lueur d’espoir pour la Russie, depuis que le Président américain a promis de rétablir de bonnes relations avec Vladimir Poutine dans la lutte contre le terrorisme. Il a déclaré à ce sujet :

« Selon ses déclarations pendant la campagne présidentielle de Monsieur Trump, on peut voir qu’il a l’intention d’établir les bases d’un dialogue avec la Russie, en tout premier lieu sur la question de la lutte anti-terroriste. C’est une bonne chose. Cela ouvre de nouvelles opportunités de coopération, ce qui est, je l’espère, la direction que vont prendre les relations Russie / États-Unis pour prendre ce problème à bras-le-corps.

Nous n’avions aucun espoir en ce qui concerne les autres candidats, alors que les déclarations de Monsieur Trump nous ont donné espoir de pouvoir collaborer. Il est important que les dirigeants des grandes nations de ce monde parviennent, par le biais de leur politiques, à redonner espoir pour un avenir plus radieux. »

Par Black Pigeon – Le 27 novembre 2016 – Black Pigeon Speaks

Traduit par Laurent Schiaparelli pour le Saker francophone

print