Le Pentagone évoque une gigantesque « bavure » de la coalition en Irak


Le Pentagone a reconnu ce 25 mai 2017 avoir opéré un bombardement qui aurait fait 105 victimes civiles à Mossoul, et argue que Daesh avait piégé la zone visée. Des ONG dénoncent l’augmentation du nombre de victimes civiles dans les raids de la coalition.

Le bombardement du 17 mars porte à 501 le nombre de morts civils reconnus par la coalition depuis le début de ses bombardements contre Daesh en août 2014 – mais de nombreux cas font encore l’objet d’enquêtes et le bilan réel pourrait être nettement plus lourd..

Mossoul, mars 2017 : victimes civiles, ville ruinée par les frappes de la coalition occidentale. Le journaliste de RT Mourad Gazdiev a inspecté les rues de Mossoul pour se faire une idée de l’impact qu’ont eu sur la ville les frappes de la coalition dirigée par les Etats-Unis contre Daesh.

Avec RT/ASI | 26 mai 2017


Lire aussi:

Quand l’AFP confond l’Irak et la Syrie…

…et que les les journaux republient la dépêche sans la lire. Quoique à bien y regarder, cela ressemble furieusement à une manipulation.

Jeudi 23 mars, La Libre Belgique publiait une dépêche, apparemment en provenance de l’AFP disant ceci :

Syrie: plus de 100 civils tués dans une explosion
AFP Publié le jeudi 23 mars 2017 à 15h09 – Mis à jour le jeudi 23 mars 2017 à 20h54

International

Nouveau drame dans le conflit syrien.

Plus de 100 civils ont été tués dans une explosion mercredi survenue près de Mossoul.

Seul (petit) problème, Mossoul se situe en Irak, et non en Syrie. Accessoirement, on omet de préciser aussi que ces « explosions » résultent de frappes aériennes de la coalition dirigée par les Américains. Pour info, la distance la plus courte entre la banlieue Ouest de Mossoul et la frontière est de 95 Km.

Ce qui rend particulièrement savoureuse l’évaluation dithyrambique rédigée par l’équipe des petits lutins hydrocéphales du Decodex TM.

L’Agence France-Presse (AFP) est la principale agence de presse généraliste française, implantée dans environ 195 pays. La vérification de ses informations et la mention systématique des sources sont parmi ses principaux piliers, lui donnant une très grande fiabilité en règle générale.

Tout fout le camp, ma bonne dame !

Et en même temps, ce n’est pas la première fois qu’AFP se fait remonter les bretelles pour avoir publié des fausses nouvelles, y compris par des confrères journalistes.

Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites !  Bon, je vais maintenant tâcher d’informer les auteurs de cette fausse nouvelle, juste pour voir s’ils publieront un démenti ou un petit erratum.

Par Philippe Huysmans | 24 Mars 2017

Imprimer
Crises Droit international Etats-Unis Irak Syrie
Document sans titre

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact