En Ukraine, la troisième croisade pour la paix a commencé.

Parties de l’Ouest du pays, 200 000 personnes se sont mises en marche et, à chaque ville, à chaque village qu’elles traversent, de nouveaux participants se joignent à elles. Les « croisés » pourraient être un million à l’arrivée.

Les putschistes de Kiev et les fascistes du Maidan exigent qu’on tire sur les manifestants et qu’on les empêche d’arriver jusqu’à la capitale. Les mass media les traitent de séparatistes et de terroristes excités par la Russie dans le but de déstabiliser l’Ukraine.

ukraine 1

Odessa. Une foule de croyants se rassemble et se met en marche

Il n’est pourtant pas étonnant que l’Ouest de l’Ukraine se soulève comme l’a fait l’Est. Il suffit, pour le comprendre, de savoir que les dernières augmentations du prix de l’énergie sont telles que le gaz, pour maintenir un appartement hors-gel, coûte trois à quatre fois le salaire mensuel d’un ouvrier. On ne saurait démontrer plus clairement que le gouvernement mis en place par l’Occident ne peut plus faire autre chose qu’exploiter le peuple Ukrainien sans aucune mesure.

Et espérer qu’il se laissera faire ?

 ukraine 2

La situation au Donbass passe ainsi à l’arrière-plan.

Si le gouvernement de Kiev fait effectivement tirer sur cette foule [la police ? l’armée ? NdGO] et si une partie seulement de cette foule arrive à Kiev sans que les dirigeants politiques y aient fait assez rapidement leurs valises, il est difficile d’imaginer ce qui se passera.

On peut néanmoins essayer : QUER-DENKEN.TV pense que l’armée ukrainienne ne voudra pas tirer sur le peuple et se rangera de son côté. Mais si ce sont les bandes nazies ?

C’est la panique au sein du gouvernement.

Car, par ailleurs, une foule de 20 000 Ukrainiens, de l’Est ceux-là, orthodoxes et russophones, avec femmes, enfants, bref en familles, et eux aussi croisés pour la paix, sont partis de Kharkov et se dirigent également vers Kiev, distante de 150 km, en passant par Poltava. Combien de jours faut-il pour faire 150 kms à pied avec des enfants ? On dit que lundi soir, ils étaient déjà 50 000.

L’arrivée du gros des marcheurs à Kiev est prévue pour le 27 juillet.

Est-ce qu’on les laissera arriver jusque là ?

Les milices nazies promettent un bain de sang, mais cela ne semble pas impressionner les marcheurs. Pourtant, elles en sont capables…

Des troupes ont été rappelées du Donbass.

Étrange: ni RT ni Sputnik n’en ont rien dit. Et il ne faut pas compter sur les merdias occidentaux pour informer sans malhonnêteté sur un événement de cette importance. Ils feront l’impossible au contraire, pour organiser à leur habitude le ni vu ni connu ou, à défaut, pour enfumer par des mensonges.

Vont-ils oser dire que ces foules sont manipulées par Poutine ? Évidemment oui.

Osera-t-on les noyer dans le sang ? Oui, si on laisse faire.

Seule une énorme mobilisation de l’opinion publique occidentale et le regard du reste du monde peuvent forcer l’OTAN à l’inaction et la contraindre à museler ses tueurs.

ukraine 6

Seul Internet peut y aider. Il suffit que nous le voulions en assez grand nombre.

14 juillet 2016 – Quer-denken.tv

Traduit par C. L. pour Les Grosses Orchades

Source :Les Grosses Orchades


Sur la procession qui se dirige vers Kiev pour y réclamer la paix, nos valeureux mendias occidentaux font le plus scrupuleux silence.

On n’en attendait pas moins d’eux. S’ils trouvent le moyen d’en blâmer Poutine, ils se feront un plaisir de vous en tenir informés.  Russia Insider et Fort-Russ se sont fait – en anglais – l’écho des premiers développements. Le premier, pour signaler que l’Ukraine est prête à déclarer la guerre à ses citoyens orthodoxes, que le Secteur Droit s’est singularisé en organisant, sur plusieurs kilomètres, une « procession parallèle » d’accompagnement, assortie de vociférations et de provocations diverses, auxquelles les processionnaires n’ont pas répondu. Russia Insider signale aussi des déclarations de figures de proue du gouvernement putschiste et de ses affidés, telles que Zoryan Shkiryak, conseiller en chef du ministère de l’Intérieur, qui a qualifié la procession de « provocation du FSB » (Service Fédéral de Sécurité de la Fédération du Russie) et a promis de faire l’impossible pour « ruiner les infâmes projets du Kremlin » et le politologue ukrainien Yury Romanenko, qui a conseillé de dresser des croix le long du chemin suivi par la procession et d’y crucifier les participants. Une néo-nazie ukrainienne bien connue, Viktoria Reznichenko a déclaré sur sa page FB : « Il faut arrêter ces ordures. Nous devons nous préparer et unir nos efforts. Offrir des idées concrètes : comment allons-nous les tuer, les brûler, les flinguer ? ». Catherine Li.


Ukraine is About to Start War Against Orthodox Believers (Video)

Is there any problem in the world that cannot be blamed on Russia?

Daniel Reynolds – Russia Insider – 14 juillet 2016

Ajoutons que la «Procession de la Croix », convoquée par toutes les églises orthodoxes d’Ukraine, a fixé son rassemblement à Kiev pour le 27 juillet, qui est le jour anniversaire du Baptême de la Russie, et l’a mis sous le patronage de la Vierge dont l’icône accompagne les pèlerins.

Lire ici l’article en VO…

 Source : http://russia-insider.com/en/politics/ukraine-about-start…


La vidéo sous-titrée en anglais

Fort-Russ, de son côté, rapporte la provocation ratée de Pravvy Sektor :

Le Secteur Droit tente de perturber une procession religieuse pour la paix au Donbass

13th July, 2016

Une douzaine d’extrémistes du Secteur Droit, accompagnés de militants d’occasion (mercenaires) ont organisé une provocation pour tenter de perturber la procession et les prières pour la paix des orthodoxes qui marchent sur Kiev.

La procession devait passer par la route de Valky-Chutove, pour arriver ensuite à Poltava. À la limite entre les régions de Kharkov et de Poltava, les fidèles sont tombés sur un groupe d’extrémistes violents, accompagnés de huit véhicules et d’une douzaine de représentants du bataillon « Azov » en battle dress, qui se sont mis à marcher en parallèle avec les pèlerins, en criant des slogans menaçants et insultants, en se livrant à toutes sortes de manœuvres d’intimidation et en filmant leur agression avec des caméras.

Les croyants n’ont pas réagi à la provocation et, arrivés à la limite entre les deux régions, se sont arrêtés pour attendre l’arrivée du Métropolite Philippe de Poltava et Mirgorod. À l’arrivée à Chutovo, ils se sont arrêtés pour entendre une messe dans une église locale et y recevoir un repas, tandis que les provocateurs continuaient impunément à brailler leurs insultes et leurs slogans. Au bout de quelque temps, cependant, ils se sont fatigués, ont replié leurs banderoles et sont partis avec tout leur attirail.

Les participants à la procession ont été très surpris de découvrir que les « militants » locaux qui s’étaient joints à l’offensive, recevaient, à la fin de leur prestation, de l’argent du Secteur Droit. Couronnement d’une si intéressante journée : après avoir perçu leur dû, les provocateurs d’occasion sont venus s’asseoir à côté des fidèles pour recevoir leur part du repas.

La prochaine étape des marcheurs est Poltava.

8. Pravvt s 3.jpg

9. Pravvt Sekt 4.jpg

Traduction c.l. pour Les Grosses Orchades

Source : http://www.fort-russ.com/2016/07/right-sector-attempt-to-… 


On trouvera aussi, mais toujours en anglais, davantage de détails concernant le pèlerinage lui-même, son déroulement, quelles hautes autorités religieuses ukrainiennes l’organisent, les automobilistes qui le croisent et sortent de leurs voitures pour se faire bénir, etc., sur le blog d’un chrétien orthodoxe nommé Steve Hayes :

Pilgrimage for Peace in Ukraine

Steve – Khanya 16 July 2016

Imprimer