Le président de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, semble beaucoup se préoccuper des Rohingyas ces derniers temps. Ce fameux massacreur de Kurdes et d’opposants politiques se permet même de menacer la Birmanie d’une intervention militaire turque contre ce qu’il appelle carrément un « génocide ». Les agences de presses internationales donnent le nombre de 300 à 400 Rohingyas tués ce qui est beaucoup trop mais de là à appeler ça un « génocide » il y a un pas que n’a pas hésité à franchir celui qui a plusieurs milliers de victimes civiles kurdes à son actif.


 

Pour appuyer les dires de son bien aimé président, le vice-Premier ministre turc Mehmet Simsek n’hésite pas à poster de vieilles photos de catastrophes, d’accidents de la route ou encore d’un activiste tibétain s’immolant par le feu en prétendant qu’il s’agit de photos du massacre des Rohingyas par l’armée birmane. Ces photos sont ensuite reprises et diffusées par des groupes et pages islamistes sur Facebook et Twitter.

Voici quelques exemples:

Compte Twitter de Mehmet Simsek: Des victimes d’une inondation au Népal deviennent des Rohingyas fuyant la répression de l’armée birmane:

 


Page Facebook de « The World of Islam »: Une petite fille victime d’un accident de la route dans la province d’Oddar Meanchey en 2015 au Cambodge devient une gamine rohingya décapitée par les soldats birmans:

 


Il y a aussi cet activiste tibétain s’immolant par le feu pour protester contre la visite du président chinois en Inde en 2012 qui est devenu par un coup de baguette magique un Rohingya brulé par les Birmans:


Ou encore ces moines tibétains rassemblant les victimes du tremblement de terre au Sichuan en Chine en 2008 devenus des gardiens d’un camp de la mort pour Rohingyas:


 

Et l’intellectuel islamiste Tariq Ramadan n’est pas en reste avec cette photo d’une catastrophe au Congo prétendument en Birmanie selon lui:


Certaines sont reprises par des agences de presse comme l’AFP qui a diffusé une vidéo de civils bouddhistes fuyant les combats entre l’armée birmane et les groupes islamistes armés en prétendant qu’il s’agissait de réfugiés rohingyas. L’AFP s’est ensuite excusée mais les deux phrases d’excuses n’ont guère été remarquées et le mal était fait.


Ce ne sont que quelques exemples. Des centaines d’autres photos à la légende détournée ou carrément truquées sont diffusées sur le net par le gouvernement turc, des associations islamistes fondamentalistes saoudiennes ou autres et des particuliers.

Cela jette un gros doute sur la véracité des informations qu’on nous donne sur ce qui se passe en Birmanie.

La Gazette du Citoyen | Publié le 

Source: http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2017/09/le-president-turc-erdogan-et-les-photos-truquees-d-un-soi-disant-genocide-en-birmanie.html

Imprimer