L’Agence des États-Unis pour le développement international a connu récemment des soubresauts reflétant les divergences entre certains élus américains et la Maison-Blanche. Rachel Marsden recevait Éric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R).

Le Congrès américain a augmenté de manière unilatérale le budget pour les «opérations étrangères» de plusieurs milliards de dollars. Un budget qui inclut en grande partie les activités de l’USAID, agence des États-Unis au service des intérêts nationaux.

Selon Éric Denécé, l’USAID est devenue une organisation qui avait à l’origine, de «nobles» objectifs mais qui «très rapidement, est devenue une organisation qui a fait de l’influence américaine ou de la contre-influence américaine pendant la guerre froide sur des programmes de développement un peu partout dans le monde, notamment en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Afrique. Et depuis les années 90, l’USAID est un outil d’influence économique».

«Un détournement et une perversion de l’aide humanitaire à des fins politiques et économiques…». Le directeur du CF2R déplore l’évolution de l’agence américaine afin d’élaborer une «intelligence humanitaire, c’est-à-dire on profite de lancer des programmes de développement pour gagner les esprits, pour identifier les marchés, pour prendre le contrôle des centres de décision».

Retrouvez l’intégralité de l’émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

Imprimer