Ma réponse à l’Express, pour qui Donde Vamos est un site complotiste

Le journal subventionné L’Express a classé ce blog dans la catégorie des sites « complotistes », me reprochant je ne sais pourquoi d’évoquer un « complot pédophile », terme que je n’ai jamais utilisé. Les critères de ce classement diffamatoire sont des plus obscurs, et ce « journal » se permet de juger de la qualité de mon travail sans manifestement avoir lu un seul de mes articles.

Depuis quelques semaines, le média de commentaires politiques L’Express s’amuse à donner son avis sur les sites et blogs dissidents, les accusant d’être des sites « d’infaux » (applaudissons le trait d’esprit), de rumeurs et de théories du complot.

Ce serait à se tordre de rire si on n’était pas tombé aussi bas dans la fange de la pensée unique, une piscine de boue dans laquelle les médias commerciaux aiment tellement se vautrer avec une complaisance rare. Pourquoi L’Express s’amuse-t-il à tenter de décrédibiliser un blog comme le mien, et comme d’autres sites très bien qu’il brocarde sans aucune recherche, sans recoupement, sans analyse sérieuse de ce qui y est dit, et sans réfuter de manière argumentée les mensonges qu’il leur reproche ? L’Express se prend-il pour le gardien de l’orthodoxie de la pensée, de l’information, de la liberté d’écrire ?

Certes, L’Express, subventionné à hauteur de plus de 6 millions d’euros en 2013 (23 centimes par exemplaire), n’a plus aucune crédibilité aux yeux de nombreux citoyens, notamment parce qu’il ne relate à 90% que des dépêches AFP, les mêmes qu’on trouve dans Le Figaro, Le Monde, sur TF1, France 2, BFM, et en fait partout ailleurs sauf sur les blogs et sites dissidents, sans jamais prendre le risque de dériver de cette orthodoxie de l’info qui fait crever la presse à petit feu, et cela d’une manière devenue irrémédiable.

Certes, L’Express ne brille pas par la pertinence des articles qui y sont diffusés, ni par ses capacités d’investigation, et personne n’est surpris de se retrouver sur sa liste des blogs et sites « complotistes ».

 

102231439

 

C’est même, en réalité, une consécration de s’y retrouver, en 7e place en ce qui me concerne.

Cependant, ce classement dans la liste débile de L’Express est de la pure diffamation. Toutes les infos que je relate sur mon blog ont été vérifiées. Je n’ai eu jusqu’à présent aucune plainte pour diffamation, calomnie ou injures. C’est quand-même un miracle pour un blog aussi bidon, selon L’Express, qui en est à sa 8e année d’existence, dont plus de 4 à parler de réseaux pédocriminels. Une chose dont l’Express et ses confrères orthodoxes sont manifestement incapable, tant la vérité se limite pour cette honte de la liberté d’expression à la seule version officielle, aux communiqués de presse et autres dépêches d’agences subventionnées elles aussi.

A une autre époque, d’autres ont brûlé des livres qui n’étaient pas jugés orthodoxes. Que L’Express aille au bout de sa logique et réclame la censure, tant qu’à faire.

Accessoirement, j’aimerais beaucoup que ce canard indigne m’explique en quoi je suis dans la « théorie du complot pédophile » dont il m’accuse. Je n’ai jamais parlé de complot, j’explique comment les choses se passent. Et si je peux le faire, c’est parce que je cherche sans cesse sur ce sujet. J’aimerais aussi savoir quels critères ont été appliqués pour parvenir à ce résultat.

Est-ce parce que je maintiens que Dutroux n’était pas un prédateur isolé (4 articles sur près de 450 sur dondevamos) que je suis ainsi classée comme « complotiste » ?

Mais c’est la bande de pseudo journalistes qui m‘a mise dans cette catégorie qui voit des complots partout ! Ou alors sont-il tellement ignares que pour eux aucune des innombrables incohérences du dossier Dutroux (que j’ai lu, moi, contrairement à eux) ne vaille de creuser plus avant et de chercher à comprendre comment les choses se sont passées ? Pour L’Express, il n’y a donc jamais de protections politiques, jamais d’erreurs judiciaires, jamais de mensonges et tractations de couloirs en matière de justice ? Tout serait limpide et vrai dans les décisions de justice ?

Tout ceci est d’un pathétique achevé.

J’aimerais bien les rencontrer, ces journalistes anonymes et bourrés de certitudes. Je leur amènerai le dossier Dutroux, le dossier Outreau, et tout ce qu’ils veulent pour leur montrer qu’ils se plantent royalement, comme c’est si souvent le cas. Mais, ils n’auront probablement jamais les contacts que j’ai pu avoir, les longues discussions avec des gens bien informés, les rencontres avec les familles, les victimes, les témoins des saletés que je dénonce et dont l’Express ne veut surtout pas entendre parler. Ben oui : pour toucher ses presque 6, 5 millions d’euros de subventions, il vaut mieux ne pas faire de vagues.

A l’époque où il parait que tout le monde doit « être Charlie », ces attaques de L’Express montrent à quel point toutes ces belles paroles sur la liberté d’expression n’étaient que du vent. Ou alors, moi aussi j’aurais du faire des articles racistes, comme certaines des Unes de Charlie Hebdo. Ou me limiter à la satire. Ou à retaper vulgairement les dépêches AFP, je crois que cela aurait été encore plus apprécié.

media

Mais quelle misère pour un début de XXI e siècle. Quel obscurantisme alors qu’on a les moyens de s’informer via des sources multiples et divergentes, justement grâce à Internet. L’Express ne fait donc pas confiance à l’intelligence des lecteurs ? Si je dis des conneries, eh bien la parole est libre, tout le monde peut le dire.

Il se trouve que ça n’est pas encore arrivé. Les deux ou trois fois où j’ai été attaquée, c’est justement parce que je disais la vérité concernant certaines personnes et que cela les dérangeait. Mais j’ailes preuves de ce que je disais.

Et quelle est l’idée derrière cette liste diffamatoire pour une bonne partie des sites ? Que les grands illuminés de L’Express avertissent leurs lecteurs, trop stupides pour faire leur propre analyse, que certains sites sont mensongers ? Ou simplement « complotistes » ? Si c’est cela ils prennent vraiment les gens pour des cons.

Ou alors l’idée est-elle carrément de décrédibiliser tout ce travail, en mettant pêle mêle dans leur liste des sites sur les extra terrestres, des sites antisémites, d’extrême droite, et des sites qui cherchent à informer honnêtement (un mot que L’Express devrait mettre dans le vocabulaire de sa ligne éditoriale, soit dit en passant) leurs lecteurs, tels que celui de Michel Collon, mondialisation.ca, le réseau Voltaire ?

Si j’ai entre 1.500 et 8.000 visites par jour sur mon pauvre blog de « complot pédophile », peut-être est-ce aussi parce que j’y écris des réalités, dans lesquelles beaucoup se reconnaissent… Mais cela ne traverse même pas l’esprit des Albert Londres de L’Express, manifestement.

Par contre, des sites aussi abrutis que Conspiracy Watch ou Debunker de Hoax (bourrés d’erreurs, de mensonges, d’inexactitudes et d’affirmations aussi péremptoires que non vérifiées) et qui nient notamment la réalité des réseaux pédophiles, sont cités comme des références par l’Express. On croit rêver mais non.

Avec des principes pareils, et une foi aussi inébranlable dans  les théories officielles, l’ordre moral sera bien respecté. Car c’est bien de cela dont il s’agit.

Quelques « théories du complot » qui se sont avérées vraies, selon la presse du type de L’Express, qui toutefois est souvent en retard sur les historiens et sur les sites que ledit média qualifie de « complotistes »…

  • Quand les communistes ont dénoncé, avant la guerre, l’existence des camps de concentration et que personne ne les a crus.
  • Quand la gauche a dénoncéles attentats de la gare de Bologne en 1980 en Italie, disant que c’était un coup de l’extrême droite
  • Quand la gauche a dit que des tas de Nazis avaient été recyclés par les Etats-Unis,l’Allemagne, la France,l’Italie… Ce sont eux qui ont, par exemple, été à la base des réseaux Gladio, qui passent encore pour une théorie du complot pour certains crédules, malgré une importante documentation historique et des enquêtes parlementaires qui ont levé un petit coin du voile.
  • Quand on a parlé des secrets autour de Mazarine Pingeot et de sa mère, financées par l’argent public…
  • Quand certains ont dénoncé le financement et l’armement de l’ « Etat Islamique » (qui est né en Syrie parmi les « rebelles » que nous avons soutenus et ça continue) par l’Europe et les USA (ils l’ont avoué eux-mêmes, pour dégager Assad de Syrie)
  • Quand les magouilles sur la création de la FED et la création monétaire ont été dénoncées par des gauchistes et même par Les Echos.
  • L’incendie du Reichstag, attribué aux communistes mais réalisé par les nazis eux-mêmes.
  • Le rôle de l’OTAN et des réseaux d’extrême droite dans les séries d’attentats attribués à l’extrême gauche au cours des années 60, 70, 80, dans le cadre d’une stratégie de la tension.
  • Les divers coups d’Etat US en Iran, au Guatemala, au Salvador, au Honduras, au Chili, au Brésil, au Mexique, mais aussi au Moyen-Orient et en Afrique, ainsi que l’assassinat de plusieurs chefs d’Etat de gauche tels que Patrice Lumumba.
  • Le trafic de cocaïne pour financer l’achat d’armes dans l’affaire de l’Iran Contra.
  • Le financement d’Al Qaida par les US.
  • La mise sur pieds de l’Europe par les USA pour créer des « Etats-Unis d’Europe » contre l’avis des peuples, dans le but de créer un pouvoir supranational indépendant des gouvernements et des choix des électeurs (ce fut longtemps une théorie du complot et ça l’est encore pour certains même si Jean Monnet, par exemple, l’avait écrit noir sur blanc et répété à moult reprises).
  • La loge P2 qui dirigeait l’Italie depuis la deuxième guerre mondiale, la loge P26 en Suisse.
  • Le financement du Hamas par le Mossad et la CIA (on l’apprenait déjà en fac d’histoire il y a plus de 10 ans).
  • Le trafic d’organes qui a eu lieu au Kosovo pendant la guerre en ex Yougoslavie, sous l’égide des petits pions de l’OTAN, ainsi que la mise au pouvoir au Kosovo de criminels de guerre de l’UCK, l’armée de libération du Kosovo, par l’OTAN.
  • Le programme MK Ultra et ses dérivés, même si la plupart des archives ont été détruites juste avant que le Congrès US ne s’en mêle.
  • Les actes de torture et autres barbouzeries de l’OAS en Algérie, qui ont duré des années.
  • Les actes de torture commis par les US à Guantanamo.
  • La connivence entre les USA et la mafia italienne pour mener la « Libération » à la fin de la deuxième guerre.
  • Le financement du courant lambertiste et de syndicats non communistes par la CIA via un certain Irving Brown.

Bref, l’Histoire nous apprend qu’entre les théories officielles véhiculées par les médias de propagande et la réalité, il peut y avoir un écart gigantesque.

En outre, qui véhicule sans cesse des théories du complot ? La presse officielle ne fait pas tant de chichis quand il s’agit d’affirmer que quelques pirates de l’air d’Al Qaida, à peine formés, ont fait écrouler trois tours avec deux avions.

Qui nous dit qu’Assad, le président syrien, qui fut il y a peu invité de sarkoléon au 14 juillet, est désormais devenu anti occident et qu’il faut donc l’abattre ?

Qui nous a fait gober au complot communiste pendant des années afin de justifier toujours plus de sécurité, de réduction des libertés, de politiques autoritaires, et pour mieux faire passer de nombreuses guerres et coups d’Etat à travers le monde ?

Ou quand on nous dit aujourd’hui qu’il y a des islamistes partout, qui complotent pour nous faire des tas d’attentats. Après les attaques de Charlie hebdo et du magasin casher, on nous a dit de tous les côtés qu’il allait y avoir d’autres attentats sanglants.

Qui nous a fait le coup des « anarcho autonomes » prêts à s’en prendre à des TGV, quitte à monter de toutes pièces un dossier qui ne tenait pas la route ? Les accusés de Tarnac attendent toujours leur procès, des années après. Mais ils sont toujours, eux et leurs amis, sous haute surveillance.

Qui dénonce un complot judiciaire dans toutes les affaires politico financières qui lui tombent dessus depuis la fin de sa présidence ?

Qui, aujourd’hui, voit des « théories du complot » dans toute une liste de sites et de blogs, dont beaucoup n’ont rien à voir avec lesdites « théories du complot » ?

Il y aurait donc des théories du complot officielles, validées par les médias tels que L’Express, et des théories du complot non officielles, qui ne sont donc pas admises. Pourtant, celles qui sont officielles ne sont pas plus prouvées que les autres, loin s’en faut. La seule différence, c’est qu’elles sont véhiculées par nos dirigeants. Qui, c’est bien connu, ne mentent jamais…

Pour ne prendre qu’un exemple, si, il y a deux ou trois ans, un Jean-François Kahn, ex rédacteur en chef de Marianne, ne connaissait rien de l’existence du Bilderberg jusqu’à ne pas savoir en dire le nom, ce n’est pas pour rien. Et s’il passe pour crédible et sérieux aux yeux de ses confrères de la presse subventionnée, ce n’est pas pour rien non plus.

15 février 2015

Source: http://dondevamos.canalblog.com/archives/2015/02/15/31530139.html

Imprimer
Dissidence Propagande
Document sans titre

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact