Le président Macron fait montre de beaucoup d’arrogance. En s’en prenant à RT et Sputnik – une presse très appréciée par de nombreux citoyens qui boudent la partialité de la presse occidentale – Macron montre qu’il ne tolère qu’une presse unilatérale à sa botte. Le rôle d’une presse plurielle en démocratie est d’apporter des éléments d’information différenciés afin que chacun puisse, partant de cette diversité, se forger sa propre opinion. Et échapper ainsi à la pensée unique distillée par notre presse traditionnelle. [Silvia Cattori]


© REUTERS/ Philippe Wojazer

À en croire Emmanuel Macron, Sputnik et RT ne feraient que fabriquer à la chaîne des «fake news», alors que les médias mainstream seraient tout à fait impartiaux et objectifs. Or, plusieurs internautes ne voient pas les choses de cet œil et dénoncent ouvertement le « deux poids, deux mesures » du Président français.

Emmanuel Macron a expliqué lors de sa première rencontre avec Vladimir Poutine que les journalistes de Sputnik et de RT n’ont pas eu accès à son état-major électoral pendant la récente présidentielle française parce qu’il considérait que ces médias « diffusaient des contre-vérités ».« J’ai toujours eu une relation excellente avec les journalistes étrangers, encore faut-il qu’ils soient journalistes. RT et Sputnik ne se sont pas comportés comme des organes de presse, mais comme des organes d’influence, de propagande », a-t-il affirmé.

Et si on se penchait sur l’«impartialité» des médias mainstream lors de la campagne présidentielle de 2017 en France? Les internautes n’ont pas hésité à le faire et à tourner entre-temps en dérision les allégations du Président.

Nombreux sont ceux qui lui rappellent que certains médias français n’ont eu de cesse d’épauler de façon pour le moins voyante la candidature d’Emmanuel Macron tout au long de la campagne présidentielle, d’autant plus que « ses amis milliardaires » en possèderaient le contrôle total.

Ainsi, les internautes se demandent si Macron considère de telles publications comme de la propagande.

Parmi les médias mainstream, c’est en premier lieu la chaîne France Info qui a attiré les foudres de la Twittosphère.

Un autre utilisateur a même crée un collage des « unes » de journaux français qui soutenaient ouvertement le leader d’En marche.

Le Monde, lui aussi, n’a pas été épargné, le journal ayant fait avec beaucoup d’obséquiosité l’éloge de l’«audace» du Président.

Pour rappel, Sputnik et RT ont rejeté de telles accusations à maintes reprises, appelant l’équipe de campagne de M. Macron à présenter des preuves attestant ses accusations. Toutefois, l’équipe d’Emmanuel Macron, qui avait menacé de présenter des preuves au Kremlin, n’a jamais su fournir aucun exemple des « fausses nouvelles » diffusées par les médias russes.

30.05.2017
print