Les accusations de Bachar Jaafari à l’encontre de Médecins sans Frontières ne nous surprennent pas. Des membres de MSF ont joué en Syrie le rôle d’espions qu’avait joué Médecins du Monde à Gaza. Depuis le début de la crise en Syrie, nous avons exposé l’engagement de MSF au côté des groupes armés (*). Ses membres sont entrés illégalement en Syrie, guidés par des agents secrets liés aux Frères musulmans, en zones prétendument « libérées », où des mercenaires, financés au début par le Qatar, s’étaient implantés pour s’attaquer à l’Etat syrien, à ses infrastructures, à ses habitants. Ils ont été à l’origine de campagnes mensongères relayant la propagande des groupes armés. [Silvia Cattori]

msf

© AFP 2016 Pierre Andrieu

Damas accuse MSF d’agir pour les renseignements français

Damas a accusé les membres de l’ONG Médecins sans frontières déployés en Syrie d’œuvrer pour le compte du renseignement français.

Les employés de l’hôpital de MSF détruit par un tir de missile dans le nord de Damas lundi travaillaient pour les services de renseignement français, a déclaré l’ambassadeur syrien auprès des Nations unies Bachar Jaafari.

« Le soi-disant hôpital a été mis en place sans consultations avec le gouvernement syrien par le dénommé réseau français Médecins sans frontières qui représente une filiale des renseignements français sur le territoire syrien« , a lancé M.Jaafari devant les journalistes.

Selon le diplomate, les employés de l’hôpital exerçaient leurs activités sans avoir reçu l’autorisation de la part de Damas.

« Ils assument toutes les conséquences de cet acte parce qu’ils n’ont pas consulté le gouvernement syrien », a-t-il martelé.

Auparavant, MSF a fait état de la destruction de son hôpital se trouvant dans la province syrienne d’Idleb. Selon les données de l’organisation, au moins sept personnes, dont cinq patients, un médecin et un gardien figurent parmi les victimes de l’attaque.

L’ambassadeur de Syrie à Moscou Riad Haddad a par la suite accusé l’aviation américaine d’avoir détruit l’hôpital de MSF. Le premier ministre turc Ahmet Davutoglu a pour sa part affirmé qu’un missile russe avait frappé l’installation

Sputniknews | 10 mars 2016

(*) MSF s’est engagé dans les zones occupées par les groupes terroristes:

« L’ingérence de Médecins Sans Frontières en Syrie aux côtés de groupes terroristes est criminelle » http://www.silviacattori.net/article4300.html

Médecins Sans Frontières : Une ONG directement impliquée aux côtés des groupes terroristes en Syrie http://www.silviacattori.net/article4739.html

Médecins Sans Frontières : Une branche médicale de la machine de guerre en Syrie http://www.silviacattori.net/article4977.html

Syrie : un médecin de l’ONG qui a pris fait et cause pour la « rébellion » a été tué par les »rebelles » http://www.silviacattori.net/article4830.html

Destruction du système de santé syrien : Qui sont les véritables responsables ? https://arretsurinfo.ch/destruction-du-systeme-de-sante-syrien-qui-sont-les-veritables-responsables/

Syrie: Nabil Antaki décrit ce qui se passe réellement à Alep et réfute les propos de MSF  https://arretsurinfo.ch/syrie-nabil-antaki-decrit-ce-qui-se-passe-reellement-a-alep-et-refute-les-propos-de-msf/ 

Rôle trouble des ONG http://www.silviacattori.net/spip.php?rubrique174

Source: https://fr.sputniknews.com/international/201602171021841202-syrie-msf-accusations-espionnage/

Imprimer