Capture d’écran Telerama, 08.02.2016


Donc, si l’on comprend bien certaines de nos élites, nos sociétés doivent intégrer le voile au travail, le mariage homosexuel et respecter le droit de chacune et de chacun à vivre sa foi et sa sexualité.

Cette conception d’une société ouverte à toute forme de pratique intime semble vouloir ne pas s’encombrer de considérations qui iraient vers la discrimination.

Très bien.

Cependant, avouer une fois pour toutes que des intérêts économiques sont à préserver qui justifient pareille bienveillante tolérance serait sans doute aussi bienvenu.

Militer pour des droits exige des soutiens dont toutes les causes qui mériteraient d’être défendues ne bénéficient pas.

Aussi bien, certaines minorités apparaissent-elles mieux à même d’être entendues.

Autant pour elles mais difficile d’oublier combien d’autres tombent sous le coup de rudes sinon d’impossibles combats à mener.

Parce que toutes les femmes ne souhaitent pas forcément porter de voile. Et les bons conseils qu’on leur donne pour réformer l’islam de l’intérieur, à lire Marieme Helie Lucas et les combats qu’elle évoque, on comprend ce qui en résulte.

Par Hélène Richard-Favre – 07/06/2017

Source: http://voix.blog.tdg.ch/archive/2017/06/07/multiculturalisme-la-belle-affaire.html

Imprimer