NETANYAHOU N’EST PAS LE BIENVENU
Une manifestation aura lieu à l’appel d’un grand nombre d’organisations
pour protester contre la présence du Premier ministre israélien à Bruxelles et lui signifier qu’il n’est pas le bienvenu.
Le rassemblement aura lieu le lundi 11 décembre de 11h30 à 13h30 à la “Petite rue de la Loi” (entre le Rond-Point Schuman et le parc du Cinquantenaire)

Connaissez-vous la définition de la “chutzpah”, ce culot incommensurable si typiquement israélien ? Ni “insolence”, ni “audace” ni “impertinence” n’en rendent adéquatement la portée. C’est encore une histoire drôle (?) qui en donne la meilleure définition :  «La chutzpah est la qualité de l’homme qui, étant jugé pour avoir froidement assassiné son père et sa mère, estime avoir un droit absolu à l’indulgence du tribunal, car après tout il n’est qu’un pauvre orphelin». Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou est doté d’une chutzpah hors du commun.

Il y a quelques jours, Netanyahou avait annoncé qu’il participerait au sommet des ministres européens des Affaires étrangères qui se tiendra à Bruxelles le 11 décembre. Une première depuis plus de 20 ans dans l’histoire des relations diplomatiques entre l’UE et Israël. Une visite «pour marquer les efforts renouvelés pour relancer les relations tendues entre Jérusalem et le bloc de pays européen».

On apprend maintenant par les médias israéliens qu’en fait Netanyahou n’a jamais vraiment été invité, et qu’il a mis les pays européens devant un fait accompli en annonçant sa présence à ce sommet. “The Times of Israel” affirme ainsi que «les ministres des Affaires étrangères voient la participation du Premier ministre à une réunion à Bruxelles comme un coup arrangé dans leur dos et affirment qu’Abbas recevra une invitation similaire».

C’est la télévision israélienne “Channel 10” qui a recueilli le témoignage d’un diplomate européen. Il en ressort qu’aucune invitation officielle n’a jamais été adressée à Netanyahou.  Tout au plus a-t-il été invité par le ministre des Affaires étrangères de la Lituanie – qui n’avait pas jugé utile de demander l’accord ni d’informer d’autres diplomates de haut rang – pour participer à un petit-déjeuner avant la rencontre. Et il en a profité pour claironner publiquement qu’il participera au sommet, à la grande stupéfaction et la grande la colère de pas mal de responsables européens.

«C’est l’Union Européenne, pas le Congrès américain, Netanyahou ne peut pas s’inviter lui-même», a déclaré un diplomate européen à la télévision “Channel 10”, en faisant référence au discours de Netanyahou prononcé devant le Congrès des États-Unis contre l’accord sur le nucléaire iranien en mars 2015, et qui avait été organisé dans le dos de l’administration Obama.

Plusieurs [ministres] étaient au début opposés à la manœuvre du dirigeant israélien de s’inviter lui-même à un forum de haut niveau”, écrit The Times of Israel. Mais lui signifier que sa présence n’était pas souhaitée aurait évidemment déclenché un incident diplomatique, et il est plus que probable que, comme d’habitude, les 28 pays de l’UE auraient vite étalé leurs divisions, comme il le font à tout propos. L’UE n’a pas besoin de problèmes supplémentaires…

Le reportage de “Channel 10” cité par The Times of Israel expliquait que la cheffe de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, qui était elle-même furieuse du coup de force de Netanyahou, a finalement trouvé un accord avec les ministres des pays membres : Netanyahou sera admis à rencontrer les Ministres européens des Affaires étrangères, mais il est entendu qu’une invitation similaire sera, dans un avenir proche, adressée au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, et que la question palestinienne sera en tête de l’ordre du jour quand les ministres des Affaires étrangères recevront Netanyahou.

Certains vont jusqu’à affirmer que “des questions difficiles” lui seront posées. Ce dont on se permet de douter un peu quand même, vu le courage légendaire de la diplomatie européenne face aux lobbies pro-israéliens.

Luc Delval  | 1 décembre 2017

Source: http://www.pourlapalestine.be/netanyahou-invite-au-sommet-de-lue-le-11-decembre-il-ne-sera-pas-le-bienvenu/

Imprimer