Premier séquestre d’un navire ONG après le refus de signer un code de conduite

Un Italien sur deux en est désormais convaincu : les Organisations non gouvernementales opérant en Méditerranée seraient en collusion avec les passeurs. Lire l’article dans Boulevard Voltaire.

print