Quand les « White Helmets » jouent les « sauveurs d’enfants » dans des vidéos

Quand les « White Helmets » financés par les Anglo-Américains jouent les « sauveurs d’enfants » dans des vidéos

Voici une liste incomplète des vidéos de «sauvetage» montrant « des sauvetages d’enfants » sortis des « décombres », après les prétendus « bombardements syriens/russes », préparées par la « défense civile » Syrienne. ONG, financée par les Etats-Unis/Royaume-Uni, alias les « White Helmets ».

Le groupe a été créé avec l’aide de Purpose Inc, une société américaine spécialisée dans les changements de régime par des opérations d’ONG. Purpose Inc est aussi derrière Avaaz qui, très tôt, a  colporté  la fausse vidéo de propagande de guerre de la Syrie. Les White Helmets  sont financés, comme  toute la propagande médiatique de  « l’Armée Syrienne Libre »,  par l’ USAID avec environ 23 millions $, et par  le Foreign Office du Royaume-Uni avec un total de quelques 23 millions de £. Les Pays-Bas et le Japon ont également fait des dons dans cette arnaque. Le groupe a été mis en place et formé depuis le milieu de l’année 2013 par un «ancien» opérateur du renseignement militaire britannique résidant à Abu Dhabi. Ce sont  des artistes de la propagande déguisés en humanitaires.

Le « White Helmets  » coopère étroitement  avec al-Qaïda. L’un de ses dirigeants s’est vu récemment  refuser un visa d’entrée aux États-Unis. Plus de détails sur le groupe ont été apportés par Vanessa Beeley et peuvent être trouvés  ici  et  ici .

Retour aux vidéos de «sauvetage». Cette comédie a commencé à la fin de 2013.

Après ce grand succès marketing le script du film a été sérialisé. Depuis lors, une nouvelle version d’une vidéo d’un «enfant sauvé» apparaît tous les mois ou presque. Voici quelques-unes d’entre elles avec, toutes, le même script.

Cette vidéo datant du 25 mai  est typique. Quelqu’un tripatouille du matériel professionnel de secours d’air comprimé, mais ce matériel ne sera jamais sollicité. Quelqu’un d’autre creuse avec ses mains sous ou derrière une dalle de béton qui a une assez grande ouverture sur le côté. Un enfant souriant et riant, totalement indemne, avec sa poupée préférée à la main, est tiré de sous ou derrière la dalle de béton, avec mille louanges à d’Allah Akbar criés par les spectateurs (toujours des hommes). Non montrés: les bonbons promis à l’enfant pour cette grande performance.

D’autres caractéristiques typiques de ces films, voir celui-ci, sont la fumée (grenades) dans les rues, les échanges de tirs spectaculaires mais limités dans un petit périmètre, de la poussière ou du rouge sur le visage ou les bras des enfants. La caméra est souvent instable, utilisée selon un mode intentionnellement amateur avec son point de vue nécessairement subjectif, un style largement développé dans le film d’horreur de 1999 Blair Witch Project. Parfois des sons supplémentaires « d’impact de bombes » ou de cris/pleurs de femmes sont ajoutés.

Toutes les vidéos ci-dessus sont tout aussi (ir-) réelles que la fausse  vidéo du « Hero Boy »  montrant un « garçon syrien esquivant des tirs de snipers pour sauver une jeune fille prisonnière ». Les fausses vidéos de « l’opposition » ont été une des caractéristiques principale de la guerre médiatique sur la Syrie. Ces faux sont souvent facilement reconnaissables comme tels. Nous pouvons être sûrs que les professionnels des médias de la BBC et autres savent que ce ne sont pas des scènes réelles de sauvetage. Ils les diffusent néanmoins.

Moon of Alabama | juin 1, 2016

Voir des photos de propagande des Casques Blancs  sur Moon of Alabama

Imprimer
Droit international Ingérence Syrie
Document sans titre

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact