Qui est autiste? Poutine ou les médias suisses?

La cadence des âneries qui pleuvent dans les médias de Suisse et d’Occident au sujet de la Russie dépasse ma capacité d’écriture. Ce phénomène est à la fois grave dans ses conséquences et comique dans sa forme. Le mieux est d’en rire mais d’en tirer des leçons. Que faire d’autre, de toute façon ? J’ai donc décidé de créer un blog audio (un podcast chez les geeks) afin de chroniquer, dans la mesure du possible, ce nouveau Tchernobyl de l’information. Il sera réservé, dès la semaine prochaine, aux lecteurs de ma lettre d’information.

– Le 6 février dans le *Le Temps* : [« Poutine pourrait attaquer un Etat balte pour tester l’OTAN »] (http://www.letemps.ch/) *(En l’occurrence, c’est plutôt la santé mentale du lecteur qui est ici testée.)*

– Le 5 février (et non le 6 comme dit dans le blog) dans *La Tribune de Genève* : [« Poutine est-il atteint d’une forme d’autisme? »](http://www.tdg.ch/monde/poutine-estil-atteint-forme-dautisme/story/18219310?comments=1) *(Voir les commentaires qui, pratiquement tous, tournent en dérision ce grotesque pamphlet de propagande.)*

Pourquoi ces deux-là plutôt que d’autres? Parce que, bien que provenant de Suisse, donc d’un pays neutre, ils montrent que les rédactions qui les publient ont abandonné tout esprit critique dans le dossier ukrainien et se contentent, en l’occurrence, de servir de caisses de résonance à la propagande de l’OTAN.

Il est cocasse de constater que la presse suisse de langue française se donne moins de recul sur les événements d’Ukraine que les médias de pays impliqués comme les Etats-Unis, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. A quoi rime cette partialité grotesque et inefficace?


Imprimer
Désinformation Russie Suisse
Document sans titre

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact