Quand le respect de la vérité est sans cesse bafoué

Agent du Mossad et de la CIA – présenté comme « journaliste indépendant » par les médias traditionnels – Roger Auque a travaillé comme correspondant pour la télévision publique suisse romande (RTS) en Irak, au Liban, en Syrie, jusqu’en 2007 [1]. Il convient de s’en souvenir et de souligner que ce n’est ni le premier ni le dernier agent à avoir collaboré avec cette télévision.

D’une guerre à l’autre [Israël, Yougoslavie, première guerre du Golfe, Afghanistan, Irak, Libye, Syrie] le même scénario s’est répété : les rédactions de la RTS s’appuient sur des experts ou journalistes au service de la propagande des puissances en guerre. Elles calquent leur présentation des faits sur les versions officielles. Ce qui montre, s’il en était encore besoin, leur degré de collusion avec de prétendus « grands reporters », dont le rôle est de servir de couverture aux agresseurs. Plus grave, leur mépris pour les peuples agressés victimes de ces guerre atroces.

La RTS a-t-elle pris soin de rectifier les informations qui se sont révélées inexactes ? Bien sûr que non…

Roger Auque en direct depuis Bagdad sur la RTS, le 15.10.2005

Publié le 10 février 2015. [Mis à jour le 15/04/2017]

Toute la presse en parle … maintenant.

Roger Auque, le « grand reporter », que s’arrachaient jadis les « grands médias », était, dès les années 80, un agent double travaillant pour le compte de la CIA et des services secrets israéliens et français. Le doute étant levé depuis qu’il l’a lui-même admis dans ses mémoires rédigées en 2014, au cours des dernières semaines de sa vie, intitulées « Au service secret de la République ».

Auque a avoué peu avant sa mort avoir été recruté dès 1989 par le Mossad.

Les journaux et chaînes télévisées qui, pendant des années ont déroulé le tapis à cet imposteur, prétendront bien sûr qu’ils l’ignoraient.

Pourtant, toute personne avertie pouvait comprendre que Roger Auque, du Liban, à l’Irak et à la Syrie, était payé pour mentir ; que ses reportages étaient « bidons ». Sa couverture de la guerre de G.W Bush en Irak, respirait le mensonge. Il sautait aux yeux qu’il distillait la propagande de guerre d’Etats, qui comme les Etats-Unis et Israël, sont continuellement engagés dans la déstabilisation du Moyen-Orient.

Les résistants sont les terroristes. L’envahisseur est toujours dans son bon droit

Chaque passage de Roger Auque au téléjournal de la Télévision suisse romande (RTS) nous laissait dans un état de révolte. Ses commentaires faisaient systématiquement apparaître la victime – le résistant libanais luttant contre l’occupant israélien, le résistant irakien luttant contre l’envahisseur occidental -comme étant le criminel, « le terroriste ».

Tout le monde sait aujourd’hui que Roger Auque était un menteur. Un agent double au services des puissances en guerre contre les pays qu’Israël avait en ligne de mire. Mais le mal est fait. Le Proche et le Moyen-Orient sont à feu et à sang.

Et la vraie question reste posée : quand les rédactions des médias traditionnels cesseront-elles de s’appuyer sur des faux reporters et des propagandistes étatiques, payés pour abreuver le public de fausses nouvelles sur les conflits et les guerres en cours ?

Silvia Cattori | 10 février 2015

[1] Invité de Darius Rochebin: Roger Auque, journaliste. Pardonnez-moi, 30.10.2004

Post scriptum

Les journalistes qui ont abondamment donné la parole à Roger Auque sont toujours aux manettes [*].

Les journalistes de la RTS qui ont durant de longues années relayé en toute impunité la propagande de guerre de prétendus experts et de faux journalistes, destinée à justifier, aux yeux du public, les actions criminelles des agresseurs au Liban et en Irak, ont trompé les téléspectateurs en livrant une information mensongère, ne leur permettant pas de se faire leur propre opinion.

Ce qui est grave est que cela perdure selon le même schéma avec la guerre qui frappe l’Etat et le peuple syrien. Les gens qui propagent la version des agresseurs sont privilégiés. En effet, les journalistes de la RTS s’appuient depuis 6 ans sur des propagandistes, comme de lOSDH, sur des charlatans, comme Jean-Pierre Filiu.

[*] Quelques interviews de Roger Auque par les apprentis sorciers de la RTS

Duplex de Bagdad avec Roger Auque, journaliste. 19h30, 27.10.2003

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/duplex-de-bagdad-avec-roger-auque-journaliste?id=111672

Duplex de Bagdad avec Roger Auque, journaliste. 19h30, 19.08.2004, 19h30

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/duplex-de-bagdad-avec-roger-auque-journaliste?id=117955

Civils tués à Cana: en direct de Tyr (Liban) avec Roger Auque. 30.07.2006, 19h30

Source: http://arretsurinfo.ch/roger-auque-faux-journaliste-vrai-espion/

print