Quand le respect de la vérité est sans cesse bafoué

Par Silvia Cattori | 10 février 2015

Source: Arrêt sur info

Agent du Mossad et de la CIA – présenté comme « journaliste indépendant » par les médias traditionnels – Roger Auque a travaillé comme correspondant pour la télévision publique suisse romande (RTS) en Irak, au Liban, en Syrie, jusqu’en 2007 [1]. Il est inacceptable qu’un média public bafoue les principes d’informer correctement les citoyens, bafoue les principe d’une confédération neutre, non intégrée dans l’alliance de l’OTAN

Pourtant tout commentateur averti savait ou comprenait immédiatement que ce reporter dénaturait les faits, mentait, était un agent double au service de la propagande de  guerre des puissances de l’OTAN et de l’Etat d’Israël, au mépris des victimes de leurs atrocités.

Roger Auque n’est malheureusement pas un cas unique. D’une guerre à l’autre – Israël, Yougoslavie, première guerre du Golfe, Afghanistan, Irak, Libye, Syrie – c’est le même scénario. Les mêmes mensonges. La même désinformation, les mêmes manipulation médiatiques.

 

Roger Auque en direct depuis Bagdad sur la RTS, le 15.10.2005

Publié le 10 février 2015. [Mis à jour le 15/04/2017]

Toute la presse en parle … maintenant.

Roger Auque, le « grand reporter », que s’arrachaient jadis les « grands médias », était en vérité, dès les années 80, un agent double travaillant pour le compte de la CIA et des services secrets israéliens et français. Il l’a admis lui-même dans ses mémoires rédigées en 2014 intitulées « Au service secret de la République ».

Auque a avoué peu avant sa mort avoir été recruté dès 1989 par le Mossad.

Les journaux et chaînes télévisées qui, pendant des années ont relayé ses mensonges, se taisent.

Tout journaliste digne de ce nom savait que Roger Auque – du Liban, à l’Irak et à la Syrie – que ses reportages étaient « bidons ». Sa couverture de la guerre de G.W Bush en Irak, cela sautait aux yeux, servait l’agenda des puissances engagées dans la déstabilisation du Moyen-Orient.

Les résistants sont les terroristes. L’envahisseur est dans son bon droit

Le reportages de Roger Auque au téléjournal de la Télévision suisse romande (RTS) faisaient immanquablement apparaître « terroriste » les victimes de l’agresseur israélien au Liban, la victime de l’occupant israélien en Palestine, le résistant irakien qui se dressait contre l’envahisseur américain.

Roger Auque était un menteur. Un agent double qui diabolisait les pays et les peuples qu’Israël avait en ligne de mire, avec la complicité de nos médias publics suisses. Cela est intolérable.

Silvia Cattori | 10 février 2015

[1] Invité de Darius Rochebin: Roger Auque, journaliste. Pardonnez-moi, 30.10.2004

Post scriptum

Les journalistes qui ont abondamment donné la parole à Roger Auque sont toujours aux manettes [*].

Les journalistes de la RTS n’ont jamais rien appris de leurs erreurs. Sur la guerre en cours en Syrie ils continuent de relayer la propagande des groupes islamistes qui commettent des atrocités contre le peuple syrien qui en sa grande majorité soutien, et c’est son honneur, le président Assad qui les cimbat. Ils continuent de s’appuyer sur la propagande de lOSDH, sur des charlatans, comme Jean-Pierre Filiu.

[*] Quelques interviews de Roger Auque par les apprentis sorciers de la RTS

Duplex de Bagdad avec Roger Auque, journaliste. 19h30, 27.10.2003

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/duplex-de-bagdad-avec-roger-auque-journaliste?id=111672

Duplex de Bagdad avec Roger Auque, journaliste. 19h30, 19.08.2004, 19h30

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/duplex-de-bagdad-avec-roger-auque-journaliste?id=117955

Civils tués à Cana: en direct de Tyr (Liban) avec Roger Auque. 30.07.2006, 19h30

Source: https://arretsurinfo.ch/roger-auque-faux-journaliste-vrai-espion/

Imprimer