Simonian révèle de nouveaux détails sur la rencontre entre Flynn et Poutine

© Sputnik. Vladimir Trefilov

La rédactrice en chef de Sputnik et de RT, Margarita Simonian, a commenté la rencontre entre l’ancien conseiller de Trump, Michael Flynn, avec Vladimir Poutine, en réagissant ainsi aux déclarations de M. Flynn selon lesquelles il aurait menti au FBI dans le cadre d’une enquête sur ses contacts avec Moscou et serait prêt à témoigner contre Trump.

La rédactrice en chef de Sputnik et de RT, Margarita Simonian, a évoqué sur sa chaîne sur Telegram la rencontre entre Vladimir Poutine et l’ancien conseiller de Trump, Michael Flynn.

«Michael Flynn était présent à l’occasion de nos dix ans (de la chaine RT, NDLR)). Il était assis à côté de M. Poutine et j’étais également assise à côté. Il n’a parlé de rien avec lui. Nous avons eu un programme, beaucoup de vidéos, donc impossible de discuter. De plus, M. Poutine ignorait qui c’était. En se dirigeant vers la table, je lui ai dit « À côté de vous il y aura Emir Kusturica et Michael Flynn, ancien chef du service de renseignement militaire des États-Unis ». « Du service militaire, sérieusement? », s’est étonné Vladimir Poutine», a-t-elle ainsi écrit.

Margarita Simonian a également ajouté que l’hôte du Kremlin a «serré la main à tout le monde, comme il le fait à son habitude pour saluer. Il a regardé notre programme, a prononcé son discours et puis il est parti.

«Voilà toute l’histoire», a-t-elle conclu.

L’ancien conseiller du Président américain Michael Flynn a avoué vendredi, au palais fédéral de justice à Washington, avoir menti aux agents du FBI sur ses contacts avec l’ambassadeur russe.

Peu après, M. Flynn a publié une déclaration dans laquelle il qualifie de mensongères les accusations portées contre lui. D’autre part, il concède que ses actions, à savoir le mensonge aux agents du FBI sur ses contacts avec la Russie, étaient incorrectes. Il a également admis coopérer avec le procureur spécial Robert Mueller, qui enquête sur la prétendue ingérence russe dans les élections aux États-Unis en 2016.M. Flynn a perdu son poste de conseiller de Trump à la sécurité le 14 février 2017, après la parution d’informations sur sa rencontre avec l’ambassadeur russe Sergueï Kisliak qui a eue lieu avant l’investiture de Donald Trump. M. Flynn aurait appelé Moscou à ne pas réagir trop vivement aux sanctions introduites par l’ancien Président Barack Obama. Les deux parties pouvant réviser cette question après l’investiture de Donald Trump, a-t-il été dit lors de cette rencontre, selon le Washington Post.

Michael Flynn a d’abord nié que les sanctions avaient été abordées lors de l’entretien, puis a concédé ne plus se souvenir de si le thème avait été abordé ou non.

La Russie a toujours nié son ingérence dans les élections américaines


Flynn Plea Shows Collusion With… Israel?

Michael Flynn’s guilty plea to lying to the FBI falls short on Russia « collusion » but points to the Trump administration acting on Israel’s behalf, says author and journalist Max Blumenthal

TheRealNews

Imprimer
Etats-Unis Suisse
Document sans titre

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact