Le genre de nouvelle que la presse occidentale – et les ONG proches des terroristes – engagées à diaboliser l’Etat syrien et son allié russe, ne met pas en évidence. Cette simple information nous apprend que les terroristes ne sont pas maltraités lorsqu’ils se rendent. [SC]


Le Centre russe pour la réconciliation en Syrie a fait savoir que, depuis le 28 novembre, Damas avait octroyé une amnistie à plus de 2 500 combattants rebelles, qui luttaient jusqu’ici contre les troupes gouvernementales.

La ville syrienne d’Al-Tall qui était occupée par les terroristes du Front Fatah Al-Cham, l’ex Front Al-Nosra, est entièrement repassée sous le contrôle des forces gouvernementales, après que quelque 500 terroristes ont consenti à déposer les armes et à la quitter avec leurs familles. D’après les estimations du Centre russe pour la réconciliation en Syrie, cela fait un total de plus de 2 500 personnes. A tous et à toutes, Damas a octroyé une amnistie même s’ils luttaient jusqu’ici contre les troupes gouvernementales.

«Avant de quitter Al-Tall et de se déplacer à Idleb, les combattants ont donné aux troupes gouvernementales toutes leurs armes lourdes et plus de 200 armes légères, ainsi que des cartouches», a fait savoir le Centre russe dans un communiqué.

Fin novembre, Damas et les troupes de l’opposition avaient conclu une trêve temporaire dont les termes précisaient que le gouvernement fournirait 44 autobus aux combattants pour qu’ils puissent sortir de la ville.

4 déc. 2016

Lire aussi : Bombardement à l’ouest d’Alep : trois morts et plus de 44 blessés

Source: https://francais.rt.com/international/30137-syrie-plus-2-500-combattants-amnisties-en-semaine

Imprimer