Trois cartes de la Syrie montrent les immenses progrès que les forces du gouvernement syrien et leurs alliés ont faits au cours des derniers mois.

Au cours des derniers six mois, l’armée arabe syrienne a non seulement libéré les parties de la ville d’Alep tenues par Al-Qaeda, mais aussi la partie orientale du gouvernorat d’Alep tenue par l’État islamique. La fin du mouvement d’encerclement a eu lieu hier lorsque la dernière zone occupée par l’EI dans le gouvernorat a été coupée du reste de l’EI et que l’ennemi a battu en retraite. La zone au nord des flèches est maintenant débarrassée des combattants de l’EI. Il reste maintenant à mettre hors d’état de nuire les mines, les engins explosifs improvisés et les agents dormants.

Via IslamWorld UpdatePour agrandir

La prochaine étape pour l’armée syrienne est d’avancer simultanément du nord et du sud pour relier les zones rouges entre (grosso modo) le sud d’Al-Thawrah et Palmyre pour couper la saillie ouest du corps de l’EI, et la nettoyer pour sécuriser le gouvernorat de Homs ainsi que sa route d’approvisionnement vers Alep.

Le réarmement, le recyclage et la réorganisation de l’armée syrienne par les Russes ont vraiment payé. Le soutien aérien russe offre la protection nécessaire à des mouvements importants. Des zones de désescalade dans la partie occidentale du pays ainsi que le nettoyage de plusieurs poches de « rebelles » près des grandes villes ont libéré dix mille soldats syriens. Les renforts fournis temporairement par l’Iran ont permis de récupérer et nettoyer les zones libérées. Au total, 40 000 hommes sont engagés dans la campagne orientale. Lorsque les structures locales du gouvernement syrien seront rétablies dans les zones libérées, les forces additionnelles ne seront plus nécessaires.

À plus grande échelle, l’immense progrès du gouvernement syrien au cours des six derniers mois devient encore plus évident. Les zones (rouges) du gouvernement se sont considérablement élargies:

1er janvier 2017

Via Chelsea LifePour agrandir

1er juillet 2017

Via Chelsea LifePour agrandir

Notez que la plus grande partie de la zone (grise) de l’EI, à l’est, est de la steppe ou du désert inhabité. L’EI est concentré dans quelques villages et villes le long de l’Euphrate. La zone verte du sud-est, actuellement détenue par les « rebelles » soutenus par les États-Unis, est également principalement déserte. Libérer ces territoires nécessite de la prudence et du temps pour éviter les embuscades et prendre les quelques bastions ennemis qui se trouvent sur le chemin.

Les cartes ci-dessus ont fait taire la propagande habituelle sur la soi-disant « réticence » de l’armée syrienne à se battre contre l’EI. Selon IHS Janes, les forces de la coalition syrienne, et non les « rebelles » soutenus par les États-Unis, sont les forces les plus engagés dans la lutte contre l’EI en Syrie:

Entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017, 43% des batailles de l’État islamique en Syrie ont été menées contre les forces du président Assad, 17% contre les forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis (SDF), et les 40% restants concernaient des combats entre des groupes d’opposition sunnites rivaux – en particulier, ceux qui faisaient partie de la coalition du Bouclier de l’Euphrate soutenue par la Turquie.

S’il n’y a pas d’interférence externe hostile, le gouvernement syrien légitime contrôlera à nouveau toutes les parties essentielles de son pays, d’ici la fin de cette année.

Moon of Alabama | 1er juillet 2017

Article original: Syria – These Maps Show A Year Of Progress

Source: http://arretsurinfo.ch/syrie-toute-une-annee-de-progres-peut-se-lire-dans-ces-cartes/

Imprimer