Des chars à l’assaut d’une population que le gouvernement israélien emprisonne et bombarde en toute impunité

[Pour des raisons de sécurité le témoin souhaite garder l’anonymat]

Propos recueillis par Silvia Cattori le 20 juillet 2014


« Quatre missiles [de l’armée israélienne] ont frappé la maison de notre voisin cette nuit. Il y a des quartiers dévastés, des maisons rasées, des morts des blessés. Surtout à Betlaya, dans le nord-est.

Le quartier de Chajaya à l’est de Gaza a été bombardé à l’aveugle du coucher du soleil à 10 heures ce matin. Quelques ???? personnes  [le chiffre que nous avons entendu n’est pas vraisemblable] ont saisi la chance de s’enfuir durant la courte trêve demandée par le Hamas pour permettre aux ambulances d’évacuer les blessés et les morts.

Les gens ont reçu les messages de l’armée israélienne sur une sorte de CD disant « pour ne pas être ciblé tu dois quitter ta maison ». Personne n’a quitté sa maison dans notre quartier.

Seuls les gens les plus exposés, en bordure de Gaza, ont quitté leur maison. Depuis 48 heures nous sommes sans eau, sans électricité.  Les dégâts sur les canalisations vont provoquer une crise sanitaire…

La situation devient de plus en plus intenable. Pire que ce que nous avons connu de pire en 2009 et 2012. Ils [les militaires israéliens] sont comme fous. La nuit passée nous n’avons pas fermé l’oeil. Des bombardements continus, les bombes frappaient n’importe où ; vous entendez ? Ils bombardent tout près d’ci ; c’est partout dangereux. Les obus de chars tirés à l’aveugle tombent sur n’importe quelle maison.

Les enfants sont à mes côtés, je tente de leur donner de l’espoir en créant une atmosphère de jeu…de leur faire oublier les bombardements…

Ils [les barbares qui tirent depuis le ciel, la mer, et la terre] n’ont épargné aucun morceau de terrain. Ils croient que la résistance va cesser de riposter à leurs bombes avec des roquettes.

Contrairement à l’effet attendu par les Israéliens, la population ne se révolte pas contre le Hamas ; ici les gens sont de plus en plus révoltés par le bouclage total, ils n’ont plus rien à perdre, depuis des années leur quotidien est un enfer. Tous ont perdu par le passé et perdent maintenant à nouveau des membres de famille ou leur maison. Personne ici ne va jamais condamner le Hamas. Presque tout le monde est avec la résistance.

Les Israéliens disent qu’ils veulent en finir avec le Hamas. Pour se débarrasser du Hamas et de la résistance ils devront raser toute la bande de Gaza, et jeter les survivants à la mer.

Ils violent toutes les lois et conventions internationales ».

Propos recueillis par Silvia Cattori 

Source:  https://arretsurinfo.ch/temoignage-de-gaza-on-est-encore-en-vie/

Imprimer