Enfants Palestiniens enfermés dans des cages à l’extérieur et en plein hiver glacial pour de menus « délits »

Le Comité israélien contre la torture vient de révéler un nouveau scandale, après la découverte d’enfants palestiniens gardés dans des enclos en plein air ou des cages, pendant l’hiver.

Ce Comité a publié un rapport prouvant que des enfants soupçonnés de délits mineurs ont été publiquement encagés à l’extérieur, avec des menaces régulières d’actes violents ou sexuels. Une pratique qui peut durer des mois !

Il faut préciser qu’il s’agit exclusivement d’enfants Palestiniens. En effet aucun enfant israélien n’est jamais soumis, comme le sont systématiquement les enfants Palestiniens, aux tribunaux militaires israéliens quelles que soient les fautes qui leur sont reprochées et ce, sans aucune représentation juridique !

Le bureau du Défenseur Public (AOP) a récemment publié des détails sur une visite particulièrement choquante de ses avocats dans une prison israélienne :

« Lors de notre visite à Ramla, qui s’est tenue au cours d’une violente tempête qui a frappé l’Etat, les avocats ont rencontré des détenus qui ont témoigné de ce qu’au milieu de la nuit des dizaines de détenus ont été transférés dans les cages de fer à l’extérieur »… « Il s’avère que cette procédure, en vertu de laquelle les prisonniers étaient placés à l’extérieur dans des cages, a duré plusieurs mois et a été confirmée par d’autres fonctionnaires. »

Leur rapport fait valoir :

« La torture est un moyen d’attaquer les modes de fonctionnement psychologique et social fondamentaux d’un individu » tel que décrit dans le Protocole d’Istanbul. En outre, « la torture peut avoir un impact sur un enfant directement ou indirectement, soit en le torturant lui-même, soit en le rendant témoin de la torture et de la violence sur des parents ou d’autres membres de la famille proche « .

« La majorité des enfants palestiniens détenus sont accusés de jets de pierres et 74% rapportent à cette occasion avoir expérimenté la violence physique lors de l’arrestation, le transfert ou l’interrogatoire. »

Le Comité Israélien contre la Torture souligne qu’Israël est le seul pays à poursuivre systématiquement les enfants devant ses tribunaux militaires, et a ajouté qu ’« aucun enfant israélien n’entre jamais en contact avec le système judiciaire militaire ».

Publié le 21 janvier 2015 par http://yournewswire.com/category/news/the-middle-east/

Ssource: CAPJPO-EuroPalestine

URL de cet article: https://arretsurinfo.ch/torture-enfants-palestiniens-enfermes-dans-des-cages-en-plein-hiver/

Imprimer