Un ex-responsable syrien de la base américaine d’Al-Tanf accuse les militaires américains d’avoir fermé les yeux sur la vente d’armes US à Daesh. Selon lui, le chef d’un groupe rebelle syrien affilié à l’ASL aurait fait affaire avec les terroristes.

Asaad al-Salem était chef de sécurité de la section syrienne de la base américaine d’Al-Tanf en Syrie, dans laquelle des soldats US entraînent des combattants rebelles syriens, et les forment au maniement des armements fournis par les Etats-Unis.

Il appartenait à la branche de l’Armée syrienne libre opposée aux troupes du président syrien Bachar el-Assad, le groupe rebelle qui se nomme Maghawir al-Thawra.

Selon RT, il a récemment choisi de quitter les rangs de l’ASL,  pour passer du côté des territoires sous contrôle du gouvernement syrien. Parmi les raisons qui l’ont poussé à le faire, explique-t-il, figure notamment l’attitude ambiguë, selon lui, des militaires américains à l’égard de Daesh.

Le commandant de notre groupe vendait des armes à Daesh

«Le commandant de notre groupe [Maghawir al-Thawra] Muhannad al-Talaа vendait des armes [américaines] aux terroristes de Daesh», a raconté Asaad al-Salem dans une interview à la chaîne russe Rossiya 24, publiée le 31 août et reprise par l’agence de presse RIA Novosti.

«Quand nous avons appris cela, nous l’avons rapporté aux commandants américains de la base [d’Al-Tanf]. Mais eux, de leur côté, n’ont fait que raffermir leur soutien à cette personne […] qui faisait des affaires avec Daesh», a expliqué l’ancien combattant de l’opposition syrienne.

D’après Asaad al-Salem, parmi les armements qui seraient vendus aux terroristes, on pouvait retrouver tout ce qui était confié aux rebelles de Maghawir al-Thawra.
«Des armements de production américaine : des canons anti-char, des mitrailleuses, des véhicules, et surtout des fusils M-16 et M-4 en grande quantité, après le dernier contrôle les américains avait un manque de 4 700 unités», précise l’ancien rebelle.

1 septembre 2017

Source: https://french.almanar.com.lb/551846

Imprimer