Bassem Naim  - gaza - hmas

Monsieur Bassem Naim est ancien ministre de la santé et conseiller diplomatique d’Ismail Haniyeh

 

Résumé de l’urgent appel de Bassem Naim reçu le 12 juillet 2014 à 17h 

A l’heure qu’il est nous avons subi plus de 1 900 bombardements aériens, 800 maisons ont été atteintes. Nous déplorons plus de 110 morts, la plupart sont des enfants ou des personnes âgées. L’hôpital El Wafa a reçu 2 missiles. Un centre de rééducation au nord de Gaza  a été attaqué : 5  victimes étaient totalement handicapés, 3 sont morts sur le coup.

Il y a des attaques sur l’approvisionnement en eau, les pompes à essence, la station de télévision, les ambulances. Lors de la plupart des attaques aucune annonce n’est faite en direction des familles les enjoignant de quitter leurs maisons. Au mieux  ils  commencent par cibler les toits, de jour comme de nuit, ce qui veut dire qu’ils vont bombarder la maison dans les dix minutes. La plus souvent les familles n’ont pas le temps matériel de quitter les maisons.

La frontière égyptienne est complètement fermée. Personne ne peut s’échapper pour se mettre à l’abri. Quelques équipes médicales en provenance du Caire ont essayé d’entrer par  Rafah mais elles ont été refoulées par les Egyptiens.

La violence redouble depuis la conférence de presse de Netanyahou hier. Il a mentionné qu’il avait le soutien de la communauté internationale. L’échec du Conseil de Sécurité  est un feu vert pour continuer l’agression. Il n’y a aucun mouvement du côté des Européens.

Israël ne respecte pas l’accord Shalit et a massivement arrêté les prisonniers libérés en 2011 contre l’échange du soldat Shalit.

Nous avons essayé hier sans succès de communiquer avec nos partenaires du gouvernement. La position de Mahmoud Abbas est catastrophique : elle est bien en deçà de la neutralité. Mahmoud Abbas doit être le Président de toute la Palestine, mais il ne l’est pas. Il ne se préoccupe pas des problèmes de Gaza, de l’agression contre Gaza. Mahmoud Abbas doit agir en tant que Président de tous les Palestiniens. Faire de son mieux pour faire cesser cette agression contre notre peuple. Pourquoi ne vient-il pas à Gaza ?

Mettre en œuvre le cessez-le-feu ne suffit pas. Nous demandons la levée du siège,  l’ouverture de la frontière de Rafah, la libération des membres du Hamas arrêtés il y a un mois en Cisjordanie [qui avaient bénéficié en 2011 d’une mesure d’élargissement dans le cadre de l’échange de prisonniers avec Gilad Shalit], la liberté de circulation des personnes et des biens, le droit  pour les pêcheurs d’aller à la pêche, des conditions d’une vie digne…

Nous cherchons à faire de notre mieux pour briser l’isolement et obtenir un accord.

Nous avons contacté le Qatar, la Turquie et d’autres pays arabes. Je pense que les Etats-Unis travaillent principalement avec le Qatar pour un nouvel accord de cessez-le-feu. Nous essayons de contacter la France et l’Allemagne et d’autres pays européens au travers de nos connections personnelles ; nous n’avons pas de connections officielles.

Ce qui est fait par Israël contre notre peuple est criminel. Cela doit cesser immédiatement. La communauté internationale ne devrait pas permettre qu’un pareil crime puisse continuer. Il n’est pas acceptable qu’elle se contente de regarder de pareils crimes sans rien faire pour protéger notre peuple sous occupation.

C’est très difficile en ce moment et très dangereux. S’il n’y a pas de cessez-le-feu, il y aura une invasion terrestre.

Propos recueillis par Silvia Cattori le 12 juillet 2014

Source: http://arretsurinfo.ch/urgent-appel-de-gaza-par-lancien-ministre-de-la-sante-bassem-naim-sil-ny-a-pas-de-cessez-le-feu-il-y-aura-une-invasion-terrestre/

 

 

 

Arrêt sur Info se dégage de toute responsabilité concernant des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes. 

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact

Arrêt sur Info est totalement indépendant. S'il vous convient n’oubliez pas de le soutenir par un don !