ANTIPRESSE

N° 32 | 10.7.2016 | Par Slobodan Despot

Il est l’auteur des Masques de la Révolution, ce documentaire intègre et provoquant diffusé sur Canal+ qui a suscité la fureur des autorités ukrainiennes, et plus encore de leurs relais et amis en France. Revenant sur les retombées de son travail, Paul Moreira décrit la « guerre de la perception » qu’est devenue l’information politique et le manichéisme du « chapeau noir-chapeau blanc » systématiquement pratiqué par les médias dans la crise ukrainienne, comme ailleurs. Où l’on comprend pourquoi l’immense majorité des reporters occidentaux n’ont pas écrit une seule ligne sur le crime le plus révoltant de la « révolution du Maïdan », le massacre d’Odessa au printemps 2014.

Par Slobodan Despot © 2016 Association L’Antipresse

Lettre d’information ANTIPRESSE N° 32 | 10.7.2016

Courriers et dons :
IBAN CH56 0900 0000 1415 4173 2
CCP 14-154173-2

Association L’Antipresse

c/o INAT Sàrl

CP 429

Sion 1950

Switzerland

Source: http://www.antipresse.net/

Imprimer