LH-photo-portrai_web

L’inquiétude du peuple érigée en stratégie de communication. Une crise à durée illimitée, sans visage et sans nom est la grande coupable. Les politiciens devenus sauveurs le temps d’émissions publiques lassent. Leur relève use et abuse de la même rhétorique qui ne convainc plus personne…

Mais à y regarder d’un peu plus près, il est un phénomène plus essentiel qui est porté dans le message de cette ritournelle. Le citoyen est un consommateur point. Ses besoins sont réduits à des chiffres froids et anonymes eux aussi. Ils s’appellent niveau de consommation et pouvoir d’achat. De là on tire des conclusions sur son humeur voire son inquiétude ou sa déprime! Caricatural!

Ramener un être à des statistiques et son degré de consommation relève du plus grand mépris pour sa condition humaine. Le consumérisme érigée en alpha et oméga défendue par des politiciens qui nous vendent la théorie d’une croissance basée sur l’endettement est le visage hideux d’une crise qui n’est rien d’autre qu’un programme politico-financier qui est en opposition avec la nature de l’humanité.

Une vidéo de M Raymond Barre en 1980. 

Source: Le blog deLiliane Held-Khawam

Imprimer