Vincent Badré est professeur d’histoire et de géographie à Paris. Il s’est déjà signalé par un essai dévastateur qui a suscité bien des polémiques: L’histoire fabriquée (éditions du Rocher), une mise en question documentée de la manière dont l’éducation historique est menée en France.

Quatre ans après ce document imposant, il revient avec L’histoire politisée, qui s’intéresse en particulier aux manœuvres récentes liées à la «refondation de l’école» et à la réforme du collège en France.

L’un comme l’autre, ses ouvrages donnent des outils rationnels pour démasquer le parti pris implicite des manuels d’histoire. Ils invitent également à une véritable révolution civique dans l’enseignement de cette matière délicate : et si les élèves et leurs parents s’intéressaient pour de bon à la manière dont leur conscience historique est façonnée ?

Un entretien essentiel pour comprendre l’esprit du temps.

 Vincent Badré 4

Par Slobodan Despot | ANTIPRESSE N° 40 | 4.9.2016  © 2016 Association L’Antipresse

Lire aussi: Main courante en ligne !

S’abonner à la lettre d’information ANTIPRESSE ICI 

print