Crédit Flicker

Une grande majorité de la population ukrainienne souhaite mettre un terme à la guerre contre la Russie par le biais de négociations. C’est ce qui ressort d’un sondage représentatif réalisé par l’Institut international de sociologie de Kiev (KIIS) et publié mercredi 21 février 2024. 72 pour cent des personnes interrogées plaident pour que l’Ukraine « cherche, en plus des efforts militaires, une voie diplomatique pour mettre fin à la guerre avec la Russie afin de minimiser les pertes humaines ».

Selon ce sondage, 23 pour cent des personnes interrogées croient en revanche que l’Ukraine ne peut vaincre la Russie que par des moyens militaires – « quel que soit le nombre de victimes ». Quatre pour cent des quelque 1 200 personnes interrogées n’ont pas pu se décider pour l’une ou l’autre des deux réponses. Une possibilité de réponse appelant à la diplomatie sans action militaire parallèle ne figurait pas dans le sondage réalisé par téléphone du 5 au 10 février. En mai 2022, seulement 59 % des personnes interrogées dans le cadre de l’enquête KIIS plaidaient pour une solution diplomatique, tandis que 35 % se prononçaient encore pour une orientation strictement militaire.

Selon l’enquête, la majorité de la population ukrainienne reste persuadée que son pays gagnera la guerre. Cependant, la croyance en une victoire « définitive » de l’Ukraine a chuté de 80 pour cent en mai 2022 à seulement 60 pour cent en février 2024. A la question de savoir en faveur de qui les combats évoluent actuellement, seuls 24 pour cent répondent « Ukraine ». En outre, une minorité croissante de 32 % des personnes interrogées pense que la guerre se terminera par des pertes territoriales pour l’Ukraine.

Un autre sondage récent montre en outre la grande perte de popularité du président Volodymyr Zelensky. Si des élections avaient lieu maintenant en Ukraine, le président sortant ne pourrait compter que sur 16,2 pour cent des voix, rapportent les médias ukrainiens. Le général Valeriy Saluschniy, récemment démis de ses fonctions de commandant militaire par Zelensky, obtiendrait la majorité des voix avec 38,2 pour cent. Les concurrents de renom Julia Timochenko et Petro Porochenko se classent encore derrière Zelensky avec respectivement 10 et 8 pour cent dans le sondage réalisé par l’organisation civile PPI.

Lors de l’élection présidentielle de 2019, l’actuel président avait obtenu environ 30 pour cent des voix au premier tour et avait finalement réussi à rassembler 73 pour cent des voix lors du second tour suivant contre Petro Porochenko. Dans les mois qui ont suivi l’invasion russe, la cote de confiance de Zelensky en Ukraine a même atteint 90 pour cent, selon KIIS. Zelensky a interdit la tenue des élections présidentielles ukrainiennes prévues en mars 2024, justifiant sa décision par la guerre en cours. Le débat actuel sur les mobilisations forcées a également été abordé dans le sondage actuel. Celles-ci sont rejetées par 90 pour cent des Ukrainiens interrogés.

Source: Magazine Multipolar