C’est tellement vrai. Cela reflète bien la réalité que perçoit le voyageur qui veut se rendre à Bethléem et qui ne peut. [ASI]

Imprimer