Selon des informateurs sur le terrain, ces horribles attentats, revendiqués par l’EI pour des raisons tactiques, auraient été en réalité commis par ces mêmes groupes islamistes dits « modérés » présents depuis 2012 dans la banlieue de Damas, que leurs alliés occidentaux s’efforcent de faire accepter à la table des négociations. Les auteurs de ces attentats faisant des centaines de victimes civiles n’ont pas été nommés par le TJ de la RTS le 21 février ; laissant ainsi le flou quant à savoir si ces attentats avaient été commis par des « opposants » ou par le « régime Assad ». A croire que après avoir pendant des années présenté à ses téléspectateurs la population syrienne comme une victime des violences du « régime sanguinaire», et les attentats comme des manœuvres de ses services secrets, la rédaction de la RTS n’est pas vraiment désireuse de préciser qui fait quoi. [Silvia Cattori]

83 martyrs et 178 blessés dans un triple attentat terroriste à Sayda Zeinab dans la banlieue de Damas

Banlieue de Damas / 83 personnes sont tombées en martyr, alors que des dizaines autres ont été blessées dans un triple attentat terroriste survenu dans la rue des écoles dans la localité de Sayda Zeinab dans la banlieue de Damas.

Citant des sources locales dans la localité, le correspondant de SANA a affirmé que des terroristes avaient fait exploser cet après-midi une voiture piégée bourrée de grandes quantités d’explosifs avant que deux autres terroristes suicidaires actionnent leurs ceintures d’explosifs.

Le correspondant a assuré que le triple attentat avait fait 83 martyrs et 178 blessés parmi les civils et y avait causé des dégâts matériels considérables.

Le réseau terroriste “Daech” a revendiqué, sur “Twitter”, ce triple attentat terroriste.

Le Conseil des Ministres condamne les attentats terroristes survenus à Sayda Zeinab

Le Conseil des Ministres a condamné les attentats terroristes qui ont visé aujourd’hui la zone de Sayda Zeinab dans la banlieue de Damas et fait des martyrs et des blessés parmi les citoyens.

Dans un communiqué, dont une copie est parvenue à SANA, le président du Conseil des Ministres, Waël Halaqi, a affirmé que les attentats terroristes qui avaient visé les citoyens innocents à Homs et dans la banlieue de Damas sont des tentatives pour entraver les efforts que certains pays déploient pour la sécurisation et la stabilisation de la Syrie.

Halaqi a imputé à certains régimes arabes et occidentaux et à la Turquie la responsabilité de ces attentats, soulignant la détermination du peuple syrien à éradiquer le terrorisme et à réaliser les réconciliations nationales.

Il a enfin présenté les condoléances aux familles des martyrs et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Razane /R.B. | 21/02/2016 | Sana

***

Trente-neuf morts, nouveau bilan provisoire du double attentat terroriste survenu à Homs

Trente-neuf martyrs et des dizaines de blessés, est le nouveau bilan du double attentat terroriste à deux voitures piégées qui s’est produit ce matin dans la rue de Sitine au centre-ville de Homs, selon le gouverneur de Homs, Talal Barazi.

Le gouverneur de Homs a déclaré au correspondant de SANA que le bilan de l’attentat, qui était de 34 martyrs, s’est élevé à 39 martyrs. Il a précisé qu’un nombre de blessés étaient succombés à leurs blessures, ajoutant que ce nombre pourrait augmenter en raison de l’état critique de certains blessés.

Le gouverneur a auparavant fait savoir que des terroristes avaient fait exploser ce matin deux voitures bourrées de grandes quantités de substances explosives, près de l’entrée du quartier d’al-Arman dans ladite rue.

Barazi a précisé que les attaques terroristes répétées à Homs visent le front intérieur solide qui soutient l’armée arabe syrienne dans ses victoires dans des différentes zones.

Et Barazi de poursuivre : ”Certains gouvernements occidentaux et arabes qui soutiennent les terroristes, assument la responsabilité de ces crimes et des attaques terroristes répétées”.

Le gouverneur a appelé le Conseil de sécurité, le secrétaire général de l’ONU et les pays qui prétendent lutter contre le terrorisme à condamner cet acte terroriste qui a visé les civils à Homs.

Pour sa part, le correspondant de SANA a fait noter que l’attentat terroriste avait causé des dégâts matériels considérables dans les maisons et des dizaines d’autobus, publics et privés, qui étaient garés sur place.

Ultérieurement, dans un communiqué publié sur ses sites web sur les réseaux sociaux, le réseau terroriste “Daech” a revendiqué ce double attentat.

L’Assemblée du peuple condamne le double attentat terroriste produit à Homs et dénonce le silence international devant ces crimes

L’Assemblée du peuple a condamné le double attentat terroriste qui a visé ce matin la rue de Sitine dans la ville de Homs, tout en imputant aux pays commanditaires des réseaux terroristes en Syrie, dont en tête l’Arabie Saoudite et la Turquie, la responsabilité morale et juridique de ce crime horrible qui se répète perpétuellement au milieu d’un silence international qui reflète une admission de ce crime.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, dont une copie est parvenue à Sana, l’Assemblée a souligné que ces explosions, qui coïncident avec des propos sur l’arrêt des actes de combats en Syrie, confirment l’absurdité de cette proposition vu que les terroristes et les pays qui les soutiennent ne respectent pas de lois ni de valeurs que l’effusion du sang.

«La seule solution est le terrain où l’armée arabe syrienne et les forces qui la soutiennent réalisent des succès dans l’élimination du terrorisme», a estimé l’Assemblée.

L’Assemblée a rappelé que l’état syrien a démontré une grande crédibilité en ouvrant la porte devant les réconciliations avec chaque personne voulant retourner à la Patrie, la chose qui n’avait pas plu aux ennemis de la Syrie, dont l’Arabie Saoudite, la Turquie et le Qatar, qui avaient donné les ordres aux terroristes de saper le climat des réconciliations et de viser les innocentas par les voitures piégées et les kamikazes.

«Les Syriens avaient apporté la preuve durant cinq ans de leur appartenance nationale et de leur fermeté», a fait savoir le communiqué qui a ajouté que les ennemis ne parviendront pas à affecter la fermeté et la foi des Syriens en la patrie.

Le communiqué salue enfin les habitants de Homs et prier pour le salut des âmes des martyrs.

Le Conseil des ministres condamne le double attentat terroriste produit à Homs et affirme la nécessité de dévoiler les pratiques des pays commanditaires du terrorisme

Le Conseil des ministres a condamné le double attentat terroriste qui était survenu ce matin dans la rue de Sittine à Homs, et avait fait des martyrs et des blessés.

Le président du Conseil, Dr Waël Halaqi, a indiqué, dans un communiqué dont une copie est parvenue à Sana, que ces explosions terroristes qui prennent pour cible de civils, d’élèves et d’étudiants universitaires, visent à étouffer la volonté des Syriens de travailler et de produire.

«De telles agressions terroristes n’affecteront ni la volonté ni la détermination du peuple syrien et ne l’intimideront pas, mais au contraire, elles consolideront sa croyance en la nécessité de lutter contre le terrorisme, de renforcer les réconciliations nationales et de rétablir la sécurité et la stabilité dans le pays», a assuré Halaqi.

Il a imputé aux pays commanditaires du terrorisme la responsabilité de tels massacres barbares, appelant les pays du monde et les organisations internationales à mettre un terme aux pays qui financent le terrorisme et à dévoiler leurs pratiques qui se répercuteront négativement sur tout le monde.

Halaqi a, enfin, affirmé le souci du peuple syrien de surmonter les séquelles de la guerre terroriste, de demander des comptes à chaque personne ayant contribué à l’effusion du sang syrien et d’œuvrer à rétablir la sécurité et la stabilité dans tout le pays.

Zou’bi : Le double attentat survenu à Homs est le résultat des défaites cuisantes des terroristes en Syrie

Le ministre de l’Information, Omran Zou’bi, a condamné le double attentat terroriste survenu aujourd’hui dans la rue Sittine à Homs, qui a fait des martyrs et blessés.

Dans un contact téléphonique avec la télévision syrienne, Zou’bi a indiqué que ces actes lâches visant la ville de Homs et autres régions en Syrie interviennent comme résultat des défaites cuisantes des réseaux terroristes sur les différents fronts.

Zou’bi a affirmé que l’affrontement du terrorisme se fait par la fermeté et l’arme, soulignant qu’il existe une résolution internationale pour faire face à ce phénomène et avant une décision nationale souveraine syrienne pour combattre le terrorisme.

D.H./ L.A./R.B. | 21 février 2016 | Sana

Source: https://arretsurinfo.ch/attentats-terroristes-a-homs-et-damas-plus-de-cent-civils-tues-des-centaines-de-blesses/

Imprimer