Lèche-bottes éhonté des puissants, Bono, du groupe irlandais U2, est un exemple parfait de la stupidité égotiste.

Kiev est devenue un lieu de prédilection pour les célébrités : la première dame Jill Biden et l’actrice Angelina Jolie y ont fait un saut récemment, et les membres de U2, Bono et The Edge, ont débarqué dans l’une des stations de métro de la ville pour une représentation impromptue des tubes du groupe, dont Sunday Bloody Sunday.

Jimmy Dore* et le comédien américain Kurt Metzger parlent du passé douteux de Bono qui a embrassé des avatars de la politique néolibérale comme Bill Clinton, Barack Obama, Bill Gates et George W. Bush..

Le Jimmy Dore Show* – Lien vidéo https://youtu.be/Heice7eFS0U

« Jimmy Dore est scandaleux et outrancier, gênant et dérangeant, une voix indispensable, provocante et passionnée pour les progressistes et les libres penseurs de l’Amérique du XXIe siècle. »

Imprimer