Il y a parfois des circonstances où des généraux peuvent dire des vérités que les politiques n’osent pas énoncer. De Gaulle en est l’exemple le plus éclatant.

Le 27 novembre 1967, lors d’une conférence de presse à l’Élysée, à la question d’un journaliste qui lui demandait son avis sur la situation au Proche-Orient (six mois après la guerre des Six-Jours), le général exprima sa vision d’Israël comme un Etat « guerrier résolu à grandir ». Une vision que le lobby pro israélien ne lui a jamais pardonnée.


De Gaulle – Conférence de presse à l’Elysée du 27 novembre 1967

Vidéo INA

 

De Gaulle – Conférence de presse à l’Elysée du 27 novembre 1967 – [Extrait]

 

Document permettant de situer le contexte

Le 27 novembre 1967, lors d’une conférence de presse à l’Élysée, le général de Gaulle dresse à grands traits les axes majeurs de la politique internationale française. A la question d’un journaliste qui lui demande son avis sur la situation au Proche-Orient (six mois après la guerre des Six-Jours), de Gaulle répond par une analyse géostratégique et historique puis expose la politique française dans la région.

 

Imprimer