Monument de l’anneau brisé qui commémore la levée du siège de Leningrad


Par Régis de Castelnau, le 20 janvier 2023

Vu du Droit

La semaine prochaine sera célébré le 79ème anniversaire de la levée du siège de Leningrad par les Soviétiques qui repoussèrent les Allemands après 872 jours au prix de de la vie de 800 000 soldats et d’un million de civils.

Il faut rappeler quel était le projet de l’Allemagne de Hitler pour l’ancienne capitale des Tsars. Faire mourir ses habitants de faim et raser complètement cette ville admirable pour qu’il n’en reste pas pierre sur pierre. Les Allemands furent aidés à boucler l’encerclement par les Finlandais. Oui oui, ceux-là même qui aujourd’hui, ont porté à leur tête un agent américain, et en violation des traités qui les lient à leur voisin russe veulent compulsivement intégrer l’OTAN et installer des missiles nucléaires sur leur territoire.

On sait ce que les Allemands ont fait à l’Union soviétique dans toutes les parties qu’ils ont occupées. Les massacres à grande échelle, la Shoah par balles, les Oradour-sur-Glane par dizaines de milliers, la destruction de toutes les infrastructures etc. Est venue s’ajouter désormais la preuve irréfutable du crime abominable qu’a été la mise en place de camps d’enfants soviétiques raflés et enfermés afin que l’on prélève leur sang jusqu’à la mort pour fournir les hôpitaux de campagne allemand au profit de leurs soldats blessés.

Aujourd’hui, emmenée par des ministres « Verts » bellicistes hystériques, l’Allemagne veut à nouveau envoyer des panzers en Ukraine !

Dans le même temps, les descendants immédiats des auteurs de ces abominations paradent à Davos en donnant des leçons de morale au monde entier. Comme le fondateur du forum Klaus Schwab, mais surtout une Ursula von der Leyen éructante, et perdant toute mesure en annonçant sa volonté d’affamer la Russie pendant les 10 ans qui viennent.

Alors on va rappeler aux Baerbock, von der Leyen, Schwab, Merkel la parjure, Scholtz que détruire la Russie, « y en a qu’ont essayé, ils ont eu des problèmes… ». Manifestement pas assez puisqu’ils veulent recommencer.

Pendant ce temps, le freluquet inconsistant qui nous sert de président se permet d’expliquer à la Russie ce que doit être son destin ! « La Russie en tant que puissance … est à la recherche d’un nouveau soi (!) et à la recherche d’un destin ». En ajoutant que l’Occident devait d’une manière ou d’une autre « aider » la Russie à trouver ce destin.

On rêve ! Et vous êtes qui Monsieur Macron pour donner cette leçon ? Pauvre nain intellectuel, moral et politique installé par l’oligarchie à la tête d’un pays que vous êtes incapable de gouverner proprement. Avez-vous simplement une idée de votre image internationale ? Et des ricanements qui vont accueillir cette nouvelle saillie dans les chancelleries, et pas seulement à Moscou ?

Ce n’est pas la Russie qui est « au bord de l’abysse », c’est nous. Grâce à vous et aux maîtres que vous servez.

Régis de Castelnau

Source : Vu du Droit

Imprimer