Discours du président de la Russie lors de la parade militaire – 9 mai 2022

Président de la Russie Vladimir Poutine : Chers citoyens russes,

Chers vétérans,

Camarades soldats et marins, sergents et sergents-majors, aspirants et adjudants,

Camarades officiers, généraux et amiraux,

Je vous félicite à l’occasion du Jour de la Grande Victoire !

La défense de notre Patrie lorsque son destin était en jeu a toujours été sacrée. C’est le sentiment d’un véritable patriotisme qui a poussé les milices de Minin et de Pozharsky à défendre la Patrie, les soldats à passer à l’offensive sur le champ de Borodino et à combattre l’ennemi devant Moscou et Leningrad, Kiev et Minsk, Stalingrad et Koursk, Sébastopol et Kharkov.

Aujourd’hui, comme par le passé, vous vous battez pour notre peuple dans le Donbass, pour la sécurité de notre Patrie, pour la Russie.

Le 9 mai 1945 a été inscrit à jamais dans l’histoire du monde comme un triomphe du peuple soviétique uni, de sa cohésion et de sa puissance spirituelle, un exploit inégalé sur le front et sur le front intérieur.

Le Jour de la Victoire est intimement lié à chacun d’entre nous. Il n’y a pas une famille en Russie qui n’ait pas été brûlée par la Grande Guerre patriotique. Son souvenir ne s’estompe jamais. Ce jour-là, les enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants des héros défilent dans un flot ininterrompu du Régiment immortel. Ils portent des photos des membres de leur famille, des soldats tombés au champ d’honneur qui sont restés jeunes pour toujours, et des vétérans qui sont déjà partis.

Nous sommes fiers de la génération courageuse et invaincue des vainqueurs, nous sommes fiers d’être leurs successeurs, et il est de notre devoir de préserver la mémoire de ceux qui ont vaincu le nazisme et nous ont confié le soin d’être vigilants et de tout faire pour déjouer l’horreur d’une autre guerre mondiale.

C’est pourquoi, malgré toutes les controverses dans les relations internationales, la Russie a toujours prôné l’établissement d’un système de sécurité égal et indivisible, dont la communauté internationale tout entière a un besoin crucial.

En décembre dernier, nous avons proposé de signer un traité sur les garanties de sécurité. La Russie a exhorté l’Occident à mener un dialogue honnête pour trouver des solutions significatives et de compromis, et à tenir compte des intérêts de chacun. En vain. Les pays de l’OTAN n’ont pas voulu nous écouter, ce qui signifie qu’ils avaient des plans totalement différents. Et nous l’avons vu.

Une autre opération punitive dans le Donbass, une invasion de nos terres historiques, y compris la Crimée, se préparait ouvertement. Kiev a déclaré qu’il pouvait se doter d’armes nucléaires. Le bloc de l’OTAN a lancé un renforcement militaire actif sur les territoires qui nous sont adjacents.

Ainsi, une menace absolument inacceptable pour nous était constamment créée à nos frontières. Tout indiquait qu’un affrontement avec les néo-nazis et les banderistes soutenus par les États-Unis et leurs sous-fifres était inévitable.

Je le répète, nous avons vu l’infrastructure militaire se mettre en place, des centaines de conseillers étrangers commencer à travailler et des livraisons régulières d’armes de pointe en provenance des pays de l’OTAN. La menace grandissait chaque jour.

La Russie a lancé une attaque préventive contre l’agression. C’était une décision forcée, opportune et la seule correcte. Une décision prise par un pays souverain, fort et indépendant.

Les États-Unis ont commencé à revendiquer leur exceptionnalisme, en particulier après l’effondrement de l’Union soviétique, dénigrant ainsi non seulement le monde entier mais aussi leurs satellites, qui doivent faire semblant de ne rien voir et s’en accommoder docilement.

Mais nous sommes un pays différent. La Russie a un caractère différent. Nous n’abandonnerons jamais l’amour de notre patrie, notre foi et nos valeurs traditionnelles, les coutumes de nos ancêtres et le respect de tous les peuples et de toutes les cultures.

Pendant ce temps, l’Occident semble être prêt à annuler ces valeurs millénaires. Une telle dégradation morale sous-tend les falsifications cyniques de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, l’escalade de la russophobie, l’éloge des traîtres, la moquerie de la mémoire de leurs victimes et la biffure du courage de ceux qui ont remporté la victoire dans la souffrance.

Nous sommes conscients que les anciens combattants américains qui voulaient venir au défilé à Moscou se sont vus interdire de le faire. Mais je veux qu’ils sachent : Nous sommes fiers de vos exploits et de votre contribution à notre Victoire commune.

Nous honorons tous les soldats des armées alliées – les Américains, les Anglais, les Français, les résistants, les braves soldats et partisans en Chine – tous ceux qui ont vaincu le nazisme et le militarisme.

Camarades,

Les milices du Donbass, aux côtés de l’armée russe, combattent aujourd’hui sur leur terre, où les serviteurs des princes Svyatoslav et Vladimir Monomakh, les soldats sous le commandement de Rumyantsev et Potemkin, Suvorov et Brusilov ont écrasé leurs ennemis, où les héros de la Grande Guerre Patriotique Nikolai Vatutin, Sidor Kovpak et Lyudmila Pavlichenko ont tenu jusqu’au bout.

Je m’adresse à nos forces armées et à la milice du Donbass. Vous vous battez pour notre Patrie, son avenir, pour que personne n’oublie les leçons de la Seconde Guerre mondiale, pour qu’il n’y ait pas de place dans le monde pour les tortionnaires, les escadrons de la mort et les nazis.

Aujourd’hui, nous nous inclinons devant la mémoire sacrée de tous ceux qui ont perdu la vie dans la Grande Guerre patriotique, la mémoire des fils, des filles, des pères, des mères, des grands-pères, des maris, des femmes, des frères, des sœurs, des parents et des amis.

Nous nous inclinons devant la mémoire des martyrs d’Odessa qui ont été brûlés vifs dans la Maison des syndicats en mai 2014, devant la mémoire des personnes âgées, des femmes et des enfants du Donbass qui ont été tués dans les bombardements atroces et barbares des néo-nazis. Nous nous inclinons devant nos camarades de combat qui sont morts d’une mort courageuse dans la juste bataille – pour la Russie.

Je déclare une minute de silence.

(Une minute de silence.)

La perte de chaque officier et soldat est douloureuse pour nous tous et une perte irrémédiable pour les familles et les amis. Le gouvernement, les autorités régionales, les entreprises et les organisations publiques feront tout pour entourer ces familles de soins et les aider. Un soutien particulier sera apporté aux enfants des compagnons d’armes tués ou blessés. L’ordre exécutif présidentiel à cet effet a été signé aujourd’hui.

Je souhaite un prompt rétablissement aux soldats et officiers blessés, et je remercie les médecins, le personnel paramédical, les infirmières et le personnel des hôpitaux militaires pour leur travail désintéressé. Notre plus profonde gratitude va à vous pour avoir sauvé chaque vie, souvent sans penser à vous-mêmes sous les bombardements des lignes de front.

Camarades,

Les soldats et les officiers de nombreuses régions de notre énorme Patrie, y compris ceux qui sont arrivés directement du Donbass, de la zone de combat, se tiennent maintenant côte à côte ici, sur la Place Rouge.

Nous nous souvenons de la façon dont les ennemis de la Russie ont essayé d’utiliser les gangs terroristes internationaux contre nous, comment ils ont essayé de semer la discorde interethnique et religieuse afin de nous affaiblir de l’intérieur et de nous diviser. Ils ont complètement échoué.

Aujourd’hui, nos guerriers de différentes ethnies combattent ensemble, se protégeant mutuellement des balles et des éclats d’obus comme des frères.

C’est là que réside la puissance de la Russie, la grande puissance invincible de notre nation multiethnique unie.

Vous défendez aujourd’hui ce pour quoi vos pères, grands-pères et arrière-grands-pères se sont battus. Le bien-être et la sécurité de leur patrie étaient leur priorité absolue dans la vie. Pour nous aussi, leurs successeurs, la loyauté envers notre Patrie est la valeur principale et un fondement fiable de l’indépendance de la Russie.

Ceux qui ont écrasé le nazisme pendant la Grande Guerre patriotique nous ont montré un exemple d’héroïsme pour tous les âges. C’est la génération des vainqueurs, et nous les admirerons toujours.

Gloire à nos forces armées héroïques !

Pour la Russie ! Pour la victoire !

Hourra !

*****

Parade de la Victoire sur la Place Rouge

Le président de la Russie – commandant suprême des forces armées de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a assisté à un défilé militaire marquant le 77e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945.

9 mai 2022- Place Rouge, Moscou

Parade militaire marquant le 77e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique.

Défilé militaire à l’occasion du 77e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique. Photo : RIA Novosti

Le ministre de la Défense, le général d’armée Sergei Shoigu, a passé en revue le défilé. Le commandant du défilé était le commandant en chef des forces terrestres, le général d’armée Oleg Salyukov.

Le défilé comptait 11 000 militaires et 131 pièces d’équipement militaire.

La colonne qui a défilé sur la Place Rouge comprenait 33 unités de parade composées d’officiers, de sergents et de soldats de toutes les branches des forces armées, de personnel d’autres organismes de sécurité, de défense et d’application de la loi, de cadets et d’étudiants des académies militaires, de membres de la Jeune Armée et de Cosaques. La colonne du défilé des femmes militaires comprenait cette année des cadettes de six établissements d’enseignement militaire : l’université militaire, l’académie militaire des communications, l’académie militaire de logistique, l’académie militaire de l’espace, l’académie militaire de défense aérienne et spatiale et l’académie militaire de protection nucléaire, chimique et biologique (académie militaire de protection NBC).

La colonne mécanisée, dirigée par le légendaire char Victory Т-34-85, comprenait des véhicules blindés Taifun-K, Taifun-VDV et Tigr-M, des véhicules de combat d’infanterie BMP-2 Berezhok, BMP-3 et Kurganets-25, des T-72B3M, Т-90М Proryv et les derniers chars Т-14 Armata, des systèmes de roquettes Tornado-G, des systèmes de missiles tactiques opérationnels Iskander-M, des systèmes de défense aérienne S-400 Triumf, Buk-M3 et Tor-M2, et des systèmes stratégiques Yars circulant sur le pavé de la Place Rouge. Les robots d’attaque Uran-9 étaient transportés sur des plateaux de camions.

* * *

Source: en.kremlin.ru

Traduction Arrêt sur info

Imprimer