Il s’agit de l’article intituléDes questions se posent sur le massacre de Bucha”. Joe Lauria est rédacteur en chef de Consortium News. Un journaliste américain réputé pour son sérieux. Red

Par Joe Lauria
Publié le 12 avril 2022  sur Consortium News

Le géant des médias sociaux Facebook a émis un avertissement à propos d’un article publié par Consortium News, affirmant en même temps que l’article ne viole pas ses normes, puis affirmant ensuite qu’il le fait.

L’article, qui rapporte que l’on s’interroge sur l’identité des responsables du massacre de Bucha, en Ukraine, apparaît sur les fils d’actualité de Facebook avec une couverture sur la photographie associée à l’article.

En cliquant sur le bouton “En savoir plus”, vous accédez à une fenêtre qui indique clairement que l’article “ne va pas à l’encontre de nos normes communautaires”, mais qu’il est couvert parce qu’il “peut présenter un contenu graphique” et que “les gens peuvent choisir de le voir ou non”.

On peut supposer que le fait de cliquer sur “Voir le lien” dévoilera la photo, qui montre deux cadavres dans une pièce dont la porte est ouverte, quelque part à Bucha. La photo est explicite, mais des photos et des vidéos beaucoup plus explicites circulent sur les médias sociaux en provenance d’Ukraine. En cliquant sur “Voir le lien”, la photo s’affiche sur le fil d’actualité.

Cependant, après avoir cliqué sur le post pour lire l’article, une nouvelle fenêtre apparaît, avec des informations totalement contradictoires :

“Vous ne devez aller que sur des liens auxquels vous faites confiance”, indique l’avertissement. “Le lien vers lequel vous avez essayé d’aller ne respecte pas nos normes communautaires”. Cela contredit complètement l’avertissement précédent qui dit que l’article “ne va pas à l’encontre de nos normes communautaires.” Il semble que les algorithmes de Facebook ne soient pas d’accord entre eux.

Facebook affirme que ses normes communautaires sont fondées sur ces valeurs :

Quelque part, l’un des algorithmes de Facebook pense (si un algorithme peut penser) que l’article de Consortium News mettant en garde contre un jugement hâtif sur les responsables du massacre de Bucha n’a violé aucune de ces normes, et un autre algorithme pense le contraire. Le second pense que Consortium News a porté atteinte à la dignité, à la sécurité et/ou à la vie privée de ses utilisateurs ou que Consortium News a donné une fausse image de “qui ils sont ou de ce qu’ils font.”

Facebook a la responsabilité de mettre un terme au d’ “oxxing” et d’empêcher les terroristes de promouvoir leur cause (si l’on s’accorde à dire qui sont les terroristes). Il ne devrait pas interférer avec le journalisme légitime.

Il serait également utile que Facebook mette d’abord ses algorithmes au diapason.

Joe Lauria

Copyright © Joe Lauria,

Source:  Consortium News

Traduction