Une banque de Wall Street fait des prévisions sur le prix du pétrole

Les analystes de Goldman Sachs s’attendent à ce que les prix mondiaux du brut s’envolent à 140 dollars le baril dès cet été, car une baisse de la production russe, ainsi qu’une reprise progressive de la demande chinoise, devraient ajouter à la pression sur des réserves déjà faibles.

« Une forte hausse des prix reste tout à fait possible cet été, lorsque la demande saisonnière atteint son pic », ont écrit les analystes de la banque dans la note, vue par The Insider.

Les analystes de Goldman s’attendent à ce que les prix augmentent « compte tenu du niveau record actuel des stocks », affirmant que le Brent se situerait en moyenne autour de 140 dollars le baril au troisième trimestre 2022, et pourrait même aller plus haut.

Cela est dû à un manque de capacité dans les raffineries, qui devrait faire monter en flèche les prix de l’essence et du carburant plus que prévu, ce qui augmentera les coûts dans l’ensemble de l’économie.

Les prix du pétrole ont grimpé en flèche de près de 50 % depuis le début de l’année en raison d’une hausse post-pandémique de la demande d’énergie et de sanctions occidentales sans précédent imposées à la Russie, l’un des principaux exportateurs mondiaux.

Selon les données de l’association sans but lucratif American Automobile Association (AAA), qui suit les prix dans plus de 60 000 stations-service aux États-Unis, le prix de l’essence dans le pays a atteint le niveau record de 4,92 dollars le gallon.

Vendredi, le baril de Brent, référence internationale, s’échangeait au-dessus de 122 dollars, tandis que le baril de WTI, référence américaine du brut, dépassait 121 dollars.

Les analystes de Goldman prévoient que les prix du brut resteront élevés, même si une flambée à environ 140 dollars déclencherait une certaine « destruction de la demande » en encourageant les gens à ne plus utiliser autant d’énergie.

Source: RT.com – 12 Juin, 2022

*****

Lire aussi:

Les Américains changent leurs habitudes en raison du prix élevé du carburant

Les prix élevés des carburants obligent les automobilistes à réduire leurs déplacements, selon une enquête récente.

Environ deux tiers des propriétaires de véhicules ou des ménages aux États-Unis modifient considérablement leurs habitudes de conduite en raison de l’augmentation constante du prix de l’essence, selon la dernière enquête réalisée par Maru Public Opinion.

Selon le sondage, 66 % des conducteurs ont modifié ou modifieront leurs habitudes de conduite quotidiennes si le prix de l’essence reste compris entre 4,12 et 4,35 dollars le gallon.

Le prix moyen de l’essence selon l’AAA oscille actuellement autour de 4,3 dollars le gallon. Ce chiffre est basé sur les données relatives aux prix à la pompe de 130 000 stations-service aux États-Unis.

Sur 1 392 personnes interrogées, 34 % ont déclaré qu’elles ne changeraient probablement pas leurs habitudes de conduite tant que le prix ne serait pas proche de 5 dollars le gallon. Plusieurs États américains, dont la Californie et le Nevada, ont déjà dépassé ce niveau.

« Les prix de l’essence ont poursuivi leur remontée la semaine dernière, les prix du pétrole se maintenant à des niveaux plus élevés, mais la véritable histoire a été celle du carburant diesel, qui a grimpé en flèche pour atteindre son niveau le plus élevé jamais vu », a déclaré Patrick De Haan, responsable de l’analyse pétrolière chez GasBuddy, à CBS News.

« Pour l’instant, la hausse du coût du diesel se fera sûrement sentir dans l’épicerie, la quincaillerie ou sur votre prochain vol, car les prix du kérosène s’accélèrent, entraînant une hausse continue de l’inflation susceptible de se répercuter sur l’économie », a ajouté l’analyste.

L’enquête met en évidence l’impact de la hausse des coûts de l’énergie sur les consommateurs américains : 62 % des personnes interrogées réduisent l’utilisation de leur voiture pour faire les courses ou se rendre chez le médecin, et 41 % ne font pas le plein mais mettent juste ce qu’ils peuvent se permettre.

Par ailleurs, 35 % choisissent de laisser leur voiture à la maison et de prendre les transports en commun, 34 % se rendent dans différentes stations-service pour trouver les meilleurs prix, et 29 % ont annulé les voyages en voiture prévus pour les vacances d’été.

Source: RTcom – 2 Juin, 2022

Traduction: Arretsurinfo.ch

Imprimer