Sous son apparente banalité, la partialité avec laquelle les principaux médias rendent compte des épisodes de la guerre livrée contre Gaza par l’armée  israélienne, sans jamais en rappeler les causes, est parfaitement inique.

RTL  qualifie « terroriste », ce jeudi 17 juillet (1), la résistance qui émane d’un peuple occupé opprimé et massacré par Israël depuis plus de soixante ans.

Il n’y a pas à Gaza de « terroristes » qui menacent la sécurité d’Israël.

Il y a un peuple qui résiste contre l’occupant, au prix de lourdes pertes. Il y a quelque 2 millions d’hommes, de femmes et d’enfants (2) qui tentent de survivre, entassés dans cette prison à ciel ouvert qu’est devenue Gaza. Les hommes et les femmes qui ont pris les armes pour tenter, dans un combat inégal, de défendre leur dignité, de protéger leurs familles, et d’obtenir le respect de leurs droits les plus élémentaires, ne sont pas des « terroristes » mais des résistants.

Comme le relève Bruno Guigue, cette réalité – bien connue – est constamment évacuée par les principaux médias :

« Les termes dans lesquels la réalité de ce conflit est traduite par les médias dominants sont toujours les mêmes. On considère la légitimité de la riposte israélienne de la même manière qu’on considère l’illégitimité de la résistance palestinienne. Les termes parlent d’eux-mêmes : quand on vous parle d’activistes ou de terroristes pour désigner la résistance palestinienne, c’est bien qu’on prend parti. Donc il y a une prise de parti implicite ou explicite de la plupart des médias, notamment des médias dominants. Les mots sont importants, ils ne sont jamais neutres. (…). Il y a un déni flagrant de la réalité. Or la réalité est qu’il y a (…) une colonisation, une occupation parfaitement illégale et illégitime de la terre palestinienne par un État qui est un État colonial. (…)

La France, pour ne parler que d’elle, est placée sous l’hégémonie d’une espèce d’establishment politico-médiatique qui diffuse une pensée unique sur ces sujets comme sur d’autres d’ailleurs. Et s’agissant des conflits du Proche-Orient, on la connaît cette pensée unique : Israël est la seule démocratie du Moyen-Orient qui se défend contre les hordes barbares qui ont juré de l’anéantir. Ce qui est totalement absurde parce que la réalité est tout autre : vous avez un État colonial qui viole le Droit international et les Droits de l’Homme dans une impunité totale – garantie d’ailleurs par la partialité de la couverture médiatique – depuis des décennies » (3)

La lutte du Hamas contre la’armée israélienne est légitime. Tout peuple sous occupation a le droit de se défendre contre son oppresseur y compris par les armes. Qualifier les membres du Hamas et des autres factions qui résistent à Gaza de « terroristes » est une insulte. (4)

Depuis sa création, l’armée israélienne  massacre les Palestiniens en toute impunité.

Hier, les pilotes de chasse israéliens ont lancés des missiles sur les habitations de cinq responsables politiques du Hamas – des intellectuels, des médecins, des hommes estimables, qu’ils voulaient liquider. Ils avaient heureusement quitté leur domicile, mis leurs familles à l’abri.

Israël veut faire céder la résistance par la terreur, faire taire ses dirigeants en les éliminant. 

Les pilotes israéliens bombardent à l’aveugle. Ils n’ont atteint aucun objectif militaire car les objectifs visés sont civils. Ils ont bombardé la télévision al-Aqsa. Mais celle-ci a continué de fonctionner et d’informer la population que les tracts de propagande d’Israël cherchent à induire en erreur.

La population de Gaza n’a pas cédé à la terreur provoquée par des tapis de bombes largués par les pilotes israéliens ni à leurs tracts de propagande les appelant à quitter leurs foyers. Elle est unie avec la résistance armée.

Silvia Cattori – 17 juillet 2014

Notes :

[1]  Israël déjoue une attaque terroriste

http://www.rtl.fr/actu/international/gaza-israel-dejoue-une-attaque-terroriste-7773268087

[2]  Le chiffre souvent avancé de 1,5 millions est incorrect : il est basé sur la dernière recension faite par l’Autorité Palestinienne sauf erreur en 2004.

[3]  Voir :  https://arretsurinfo.ch/video-la-population-civile-de-gaza-sous-les-bombes-le-professeur-bruno-guigue-reagit/

[4]  La résistance armée, outre le mouvement Hamas, comprend le Djihad islamique, les Comités de résistance populaire, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), le Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP)

Source: https://arretsurinfo.ch/israel-manipule-lopinion-avec-la-complicite-des-medias-silvia-cattori/

Imprimer