Avigail Abarbanel, est un ancien soldat israélien, aujourd’hui psychothérapeute et milite pour les droits des Palestiniens. Elle expose les plans d’Israël visant les Palestiniens et la façon dont les Israéliens ont appris, dès leur plus jeune âge, à haïr les Palestiniens. 

 


Avigail Abarbanel est née et a grandi en Israël. Elle a quitté définitivement Israël en 1991. il est intéressant de lire ou relire aujourd’hui nombre de ses écrits. Voir ci-dessous. (ASI)

J’ai quitté Israël parce que je ne voyais pas d’autre avenir qu’une vie “sous le règne de l’épée” – 2022

“J’ai servi dans l’armée israélienne entre 1982 et 1984. Pendant mon service et sous le Premier ministre Menachem Begin et le ministre de la Défense Ariel Sharon, Israël a envahi le Liban une deuxième fois. Bien des années plus tard, alors que les jeunes gens commençaient à s’engager, j’ai réalisé que mon unité au quartier général de l’armée à Tel Aviv, et mon commandant que j’adorais, avaient joué un rôle dans le massacre de Sabra et Chatila en septembre 1982.

Bien que je n’aie tué personne moi-même, le type de travail hautement confidentiel que je faisais pour l’armée signifiait que j’étais de connivence avec ce crime contre l’humanité, bien qu’étant un petit rouage dans une grande machine. À cette époque, mon petit ami, qui était officier dans le corps blindé, a été récompensé pour avoir assassiné des Palestiniens dans le sud du Liban à l’aide d’une nouvelle technologie de détection de chaleur montée sur des chars, alors classifiée, fournie par les États-Unis. D’autres amis très proches qui servaient dans la marine israélienne ont bombardé sans discernement des bâtiments civils à Beyrouth depuis la mer, tuant, traumatisant et déplaçant de nombreux Libanais innocents. D’autres amis proches ayant servi dans l’armée de l’air ont bombardé ou aidé à bombarder des cibles civiles au Liban. Les soldats israéliens ont envahi des maisons civiles dans le sud du Liban, ont pillé et dégradé des maisons et des propriétés privées”. Lire la suite ICI

****

Le regard d’une thérapeute sur Israël – 2017

“L’épuration ethnique de la Palestine a commencé en 1948 derrière l’écran de fumée de la guerre, mais elle n’a pas été complète. Non seulement cette épuration ethnique continue, aujourd’hui, mais des chercheurs comme Ilan Pappé pensent qu’elle connaît une escalade. L’idéologie sioniste est directement responsable de la constitution politique de l’Israël d’aujourd’hui. Tenter de comprendre la dynamique du conflit palestino-israélien, ou d’analyser le comportement d’Israël, sans comprendre cette constitution est voué à l’échec, et ne peut conduire qu’à davantage de confusion et de malentendus.

Dès lors que la croyance fondatrice est que le peuple juif ne peut être en sécurité que dans un pays exclusivement juif, la feuille de route d’Israël est simple. Israël doit se maintenir en tant que refuge sécurisé pour l’ensemble du peuple juif. En se fondant sur son expérience et sur ses narrations nationale et religieuse, le peuple juif croit profondément que le retournement de la vague contre eux, une fois encore, n’est qu’une question de temps. Quand cela arrivera (et non pas ‘si’ cela arrivera), l’Etat d’Israël sera là pour les accueillir, tous, et les sauver. J’utilise « les », et non pas « nous », parce que, personnellement, j’ai laissé tomber cette narration, et j’ai choisi de ne pas passer le reste de mon existence dans son ombre. Cela est perçu, par beaucoup d’Israéliens, comme une attitude naïve, voire même insensée. Mais j’ai décidé de tenter ma chance dans le vaste monde, parce que je ne crois pas que je pourrais vivre pleinement ma vie et apporter ma contribution au monde si je devais vivre en permanence dans la peur“. Lire la suite ICI

****

On ne peut pas raisonner un agresseur – 2023

“J’ai quitté Israël définitivement et renoncé à ma citoyenneté israélienne il y a vingt-deux ans. Mais mon rêve m’a rappelé que je me sens toujours coupable de ma collusion avec le pays colonisateur dans lequel je suis née. Je n’ai pas besoin de sympathie ou de protection contre ma culpabilité. C’est la bonne chose à ressentir. Les êtres humains sains se sentent coupables lorsqu’ils font quelque chose de mal ou lorsqu’ils sont de connivence. Les soldats, pilotes et officiers israéliens qui savent précisément ce qu’ils font et continuent à le faire sans culpabilité ne sont pas des personnes saines. Ma culpabilité est un soulagement. Je ne suis plus l’un d’entre eux.

Je ne suis pas la victime de cette terrible histoire. C’est le peuple palestinien qui l’est. Il a toujours été menacé d’extermination par le régime colonial sioniste. Israël est comme un agresseur domestique. Vous ne pouvez pas supplier un agresseur domestique d’arrêter ce qu’il fait. Nous devons lui retirer son pouvoir et protéger ses victimes”. Lire la suite ICI

****

Pourquoi j’ai quitté Israël – 2016

Cher Israël et chers juifs israéliens,

Il est probable que vous écrire soit inutile et, d’ailleurs, je n’attends pas de réponse de votre part. J’écris par une sorte de sens du devoir. Après tout, je viens de chez vous alors, peut être, quelques uns pourraient m’écouter, être curieux, prendre un risque et examiner ce qui vous est impensable.

Je suis partie depuis ce qui me semble être une éternité, vingt-cinq ans. Je ne pense pas que vous ayez beaucoup changé depuis, sauf peut-être pour le pire. Les psychologies comme la vôtre ont la mauvaise habitude de s’aggraver si elles ne sont pas soignées. Je me souviens toujours de vous comme de gens durs, sur la défensive, chauds du collier et prêts à exploser à chaque occasion, bruyants et impitoyables. Vous aviez des moments de calme et peut-être même de bonté, mais ils étaient réservés à ceux qui vivaient dans des endroits plus verts et agréables, et qui avaient plus d’argent que nous n’en avions”. Lire la suite ICI