Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a exhorté mardi certains pays occidentaux à cesser immédiatement de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine après que les ministres des Affaires étrangères du Groupe de Sept (G7) et un responsable de l’Union européenne ont exprimé de sérieuses préoccupations concernant l’élection du chef de l’exécutif à Hong Kong.

French.news.cn | 1o mai 2022 

John Lee, 64 ans, ancien secrétaire en chef de l’administration du gouvernement de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK), a remporté dimanche la première élection du chef de l’exécutif depuis les améliorations apportées au système électoral de la région en 2021.

« Certains pays et institutions occidentaux ont conspiré pour calomnier l’élection et se sont gravement ingérés dans les affaires intérieures de la Chine. La Chine s’oppose fermement à cela et le condamne fermement, » a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, lors d’une conférence de presse régulière.

Certains pays ont ignoré le fait que la démocratie à Hong Kong s’est améliorée et que l’opinion publique dominante cherche l’unité et la prospérité, a indiqué M. Zhao.

« Ils ressemblent à des « prêcheurs de la démocratie » quand ils pointent du doigt les élections démocratiques de Hong Kong, son haut degré d’autonomie, et ses droits de l’homme et ses libertés, ce qui ne fait qu’exposer leurs deux poids, deux mesures et leur tentative d’apporter le chaos à Hong Kong et de contenir la Chine », a-t-il déclaré.

« Hong Kong est le Hong Kong de la Chine. Quel type de système électoral Hong Kong met en œuvre et quel genre de voie de développement démocratique il explore sont des questions qui relèvent entièrement des affaires intérieures de la Chine, et aucune force extérieure n’a le droit d’interférer », a-t-il poursuivi.

Il a déclaré que le gouvernement chinois était résolu à appliquer pleinement et fidèlement le principe « un pays, deux systèmes » et à développer une démocratie de haute qualité adaptée à la réalité de Hong Kong, et que toute tentative de la part de forces extérieures pour saper ce principe serait vaine.

Il a exprimé sa confiance dans le fait que Hong Kong inaugurera une nouvelle ère de bonne gouvernance qui conduira à la prospérité. Fin

Source: http://french.xinhuanet.com/20220510/9f41fd1cc83847b1b31f615bbfc39882/c.html

Imprimer