Les avoirs de Pékin en titres américains ont diminué de près de 100 milliards de dollars en six mois.

Les avoirs de la Chine en titres du Trésor américain sont passés sous la barre des 1 000 milliards de dollars en mai pour la première fois depuis plus de dix ans, selon des informations publiées par le département américain du Trésor. Les données officielles sont régulièrement publiées avec un décalage de deux mois.

La Chine, deuxième détenteur étranger de la dette publique américaine, a réduit ses avoirs pendant six mois consécutifs, passant de 1,08 trillion de dollars en novembre dernier à 980,8 milliards de dollars en mai. Il s’agit d’une baisse de près de 100 milliards de dollars, soit 9 %. La dernière fois que la Chine a détenu moins de 1 000 milliards de dollars de titres du Trésor américain remonte à mai 2010 (843,7 milliards de dollars).

Le Japon, le plus grand détenteur étranger de dette publique américaine, a également diminué ses avoirs récemment. Au cours des six mois allant de novembre à mai, il a diminué de près de 116 milliards de dollars pour atteindre 1 212 milliards de dollars.Le mois dernier, la dette nationale totale des États-Unis était légèrement supérieure à 30 400 milliards de dollars. Washington s’efforce de contenir une inflation galopante qui a atteint en juin 9,1 %, son plus haut niveau depuis 41 ans. La Réserve fédérale américaine a augmenté son taux d’intérêt de référence de 0,75 point de pourcentage en juin, ce qui a déclenché des avertissements quant à une possible récession. Une autre augmentation pourrait être introduite lors d’une prochaine réunion la semaine prochaine.

Selon CNBC, la hausse des taux d’intérêt a rendu les titres du Trésor américain potentiellement moins attractifs, mais la baisse de la part de la Chine pourrait également être attribuée au fait que Pékin s’efforce de diversifier son portefeuille de dette extérieure.

Source: https://www.rt.com/business/559218-china-dumping-us-debt/ – 19 juillet 2022

Traduction Arrêt sur info

Imprimer