Iran, Corée du Nord, Russie. Il ne se passe pas un jour sans que nous ne craignions, au réveil, d’entendre des missiles siffler autour de nous.

C’est pour faire entendre une voix résolument engagée contre la guerre et sa propagande, que Ron Paul a créé en 2013 son Institut pour La Paix et la Prospérité.

De nombreux think tanks du Beltway (ceinture de Washington), partisans d’une politique extérieure « modérée », sont en réalité prêts à tous les compromis, convaincus qu’ils ne seraient pas « pris en compte », s’ils restaient fidèles à leurs principes. Pris en compte par qui ? Par les décideurs interventionnistes qui se sont aménagé leur niche sur une mine d’or aux dépens de nous tous. Les think tanks continuent pourtant de croire que leurs conseils de modération et leurs concessions peuvent persuader Washington de renoncer à sa politique belliciste.

Comment cela pourrait-il se produire ? Le Congrès s’est-il déjà aventuré – à de rares exceptions près qui confirment la règle – à émettre le moindre chuchotement de désapprobation à propos des incessantes guerres larvées et non autorisées ?

Avez-vous comme moi pris connaissance de l’aveu récent du Pentagone concernant sa « méconnaissance » des différents points du monde où nos 44 000 soldats sont déployés ? Alors ne vous entêtez pas à exhorter le Congrès à user de sa prérogative en matière de déclaration de guerre, cela fait belle lurette que ses membres ne se soucient même plus de savoir nous sommes en guerre !

Non, ce n’est pas en passant par Washington que l’on pourra soustraire la politique extérieure américaine à l’emprise des néo-conservateurs.

Selon un récent communiqué de presse, les trois comtés des environs de Washington en Virginie du Nord se sont avérés être les plus riches de tout le pays.

Pour quelle raison ? En grande partie parce qu’ils se situent au coeur du complexe militaro-industriel de notre pays. C’est dans cette région que se noue l’alliance inavouable entre industrie de l’armement et décideurs politiques ; c’est là aussi que les membres de groupes de réflexion fabriquent de toutes pièces des menaces extérieures servant à justifier l’opulence de leur train de vie.

Les croyez-vous prêts à renoncer à tout cela parce qu’un think tank du Beltway suggère poliment qu’il serait astucieux d’infléchir notre politique belliciste ? Le complexe militaro-industriel est un vampire qui se nourrit du sang de notre économie, et, par la même occasion, sape notre moral.

Il y a une voie à suivre, que nous nous efforçons de tracer. Comme l’affirme Ron Paul, nos politiques changeront lorsque les coeurs et les esprits des Américains changeront. Ce changement ne résultera pas du boniment des think tanks du Beltway. Il ne pourra survenir que sur l’initiative d’un appel structuré, intransigeant et cohérent en sa faveur. Un appel pour la paix, qui dépasse le clivage droite-gauche.

Le Ron Paul Institute for Peace and Prosperity est l’incarnation de ce mouvement pour la paix. Votre aide financière contribue à en augmenter l’audience. C’est grâce à vos dons que nous pouvons toucher des citoyens qui, tout en étant excédés par la politique extérieure du pays, ne savent pas vers qui se tourner.

Notre mouvement ne prétend pas transformer Washington de fond en comble. Il veut donner aux Américains le pouvoir d’obliger Washington à changer, que cela lui plaise ou non.

Beaucoup d’entre vous se demandent actuellement où placer leurs dons charitables de fin d’année, souhaitant à la fois qu’ils servent une bonne cause et puissent leur bénéficier fiscalement au titre de l’aide aux organisations à but non lucratif. J’espère que vous penserez à notre Institut.

Nous atteignons presque la diffusion du millième enregistrement de notre bulletin quotidien Ron Paul Liberty Report. Ce programme a été regardé dix millions de fois ! Nous publions annuellement plus de mille articles soigneusement conservés en faveur de la cause de la non-intervention ! Nous avons publié trois excellents livres, parmi lesquels, tout récemment, « The Revolution at Ten Years« , dont Ron Paul est l’auteur. Nos conférenciers et conseillers s’expriment des centaines de fois par an dans les médias internationaux pour expliquer en quoi une politique extérieure pacifique accroîtrait la prospérité de notre nation. Nous détenons régulièrement le record des ventes de conférences à grand succès – dont deux cette année !

Nous sommes conscients que le moindre de vos dollars doit être utilisé à bon escient. Nous n’avons pas de coins paradisiaques pour milliardaires. Pas de concierge, pas de soirée cocktail. Nous travaillons dur et nous efforçons d’utiliser au mieux les deniers de nos supporters.

Je vais être honnête avec vous : contrairement à nos concurrents du Beltway, nous ne sommes pas de ceux qui passent leur temps à chercher le bon filon pour brasser les dollars du milieu militaro-industriel. Notre marge de manoeuvre est limitée et dépend de la manifestation financière de votre confiance. Pensez-vous que la paix mérite d’être préservée ? Etes-vous inquiet pour votre avenir, celui de vos enfants et petits-enfants, face à cette menace de guerre imminente ?

Voulez-vous nous aider à survivre une année de plus ? Vos fonds nous aideraient à mettre sur pied un nouvel agenda de passionnants programmes et événements. Nous ne manquons pas d’idées et de projets, croyez-moi ! Mais ils resteraient lettre morte sans votre aide.

En dépit de ce que les médias traditionnels voudraient vous faire croire, notre mouvement est actif et opérationnel. Aidez-nous à poursuivre notre développement, investissez pour le futur de l’Amérique !

Traduit par Sylvie Jolivet pour Arret sur info

Copyright © 2017 by RonPaul Institute.

Source: https://arretsurinfo.ch/la-guerre-vous-inquiete-nous-aussi/

Imprimer