Dead bodies stacked in cold-store

Communiqué de presse du Ministère de la Santé de Gaza

Palestine, le 3 août 2014

Des corps de victimes empilées dans la chambre froide

Le ministère de la Santé de Gaza est atterré par les rapports en provenance de Rafah, où des dizaines de personnes ont été tuées et blessées aujourd’hui, y compris les10 morts et les 30 et quelques blessés d’une autre attaque contre une école de l’UNRWA, l’École préparatoire Anas Ibn Malik, qui accueille des milliers de personnes déplacées de force.

Un groupe de femmes, d’enfants et d’autres personnes étaient assis contre le mur à l’entrée de l’école, cherchant à se protéger du soleil, au moment où l’attaque a eu lieu.

Ce nouveau crime succède aux attaques de l’aube, à Rafah, contre les maisons des familles Ghoul et Abu Jazzar, qui ont fait 18 morts et des dizaines de blessés et qui portent le nombre de tués à Gaza,en ce jour, à 118 au moins.

Les attaques aux missiles et aux mortiers se poursuivent à Rafah, mettant une pression énorme sur le Kuwaiti Maternity Hospital (20 lits seulement), qui déborde de morts et de blessés. Trente corps ont été déposés sur le sol même de la clinique dentaire, des corps de bébés ont dû être entreposés dans des congélateurs à nourriture puisque l’hôpital ne dispose pas d’une morgue.

D’autres corps ont déjà été emmenés pour être enterrés au cimetière de l’Ouest, celui de l’Est étant inaccessible en raison des tirs d’obus israéliens.

Children's bodies in icecream freezer

« Nous manquons désespérément de sang, nous n’en avons pas assez pour les transfusions », a expliqué Fatma Abu Musa, une laborantine du Kuwaiti Hospital« Nous ne disposons que de deux salles d’opération, dont une pour de la petite chirurgie. On doit y opérer deux personnes en même temps sur une seule table, et les opérations importantes de chirurgie, celles des intestins, ou celles des yeux, doivent se faire à l’extérieur. Il est impossible de s’occuper de tous les blessés. »

Le Kuwaiti Hospital a envoyé de nombreux patients à l’Emirati Red Crescent Maternity Hospital (Hôpital-maternité du Croissant-Rouge des Émirats) tout proche, un peu plus grand mais tout aussi peu équipé pour traiter les types de blessures qu’on lui soumet.

Ces dernières semaines, le ministère de la Santé de Gaza a adressé de nombreux appels à l’aide à la communauté internationale et ces appels sont restés pour la plupart sans réponse.

Une fois de plus, nous vous implorons d’entreprendre des actions concrètes immédiates afin de mettre un terme au carnage perpétré par Israël à Gaza.

Au nom de l’humanité, nous demandons que la communauté internationale agisse afin de :
1. Faire cesser immédiatement les crimes de guerre israéliens ainsi que les attaques contre Gaza ;

2. Établir des couloirs d’évacuation sûrs pour que les blessés puissent être transportés depuis Rafah vers les autres hôpitaux de Gaza afin d’y être traités ;

3. Assurer le transfert rapide et sûr en dehors de la Palestine de tous les patients pour qui la chose est nécessaire.

Ministère de la Santé de Gaza – Palestine, le 3 août 2014 

Traduit par Jorge Caucotto pour Arrêt sur Info

Source : Today in Gaza

Imprimer